Pertes de charge.

Dans ce forum vous trouverez quantité de ressources utiles en petite hydroélectricité, comme le calcul d'une vanne, d'une transmission, la définition de termes, des croquis, photos, livres ...

Mais pas de discussions !

Modérateurs : moulino51, MHEC, CF21

Répondre
Redaction

Pertes de charge.

Message par Redaction »

Pertes de puissance créées par le passage de l’eau dans les différents ouvrages : canal d’amenée, conduite forcée, canal de fuite, turbine, grilles…

Ces pertes de charge peuvent être exprimées en hauteur de chute. En hydraulique, l'équation de Bernouilli sur la conservation de l'énergie d'un écoulement d'eau stipule :

v^2/2g + z + p/(rho*g) = constante (unité le mètre de chute)

Avec v la vitesse, g l'accélération de la gravité, z l'altitude, p la pression, rho la masse volumique (densité) du fluide.

Concrètement, la perte de charge entre 2 points de l'écoulement est la dissipation de l'énergie par friction (contre des parois du canal ou des barreaux de grille, etc.) et turbulences (dans un coude de conduite forcée, en aval de la grille, etc.).

Une perte de charge peut aussi résulter d'une variation de la hauteur de chute à cause d'une remontée du niveau aval lors d'une crue (le terme z dans l'équation ci-dessus).

Ces différents éléments doivent être analysés sur le site lors d'un projet en petite hydro, car le dispositif de conversion d'énergie (roue, vis ou turbine) sera toujours conçu pour être optimal à une certaine charge. Une erreur de conception, notamment l'oubli d'une perte de charge importante, entraîne un rendement et une production plus faibles que prévus.
Répondre