Rouets

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

HELIX
Membre
Messages : 50
Inscription : 28 févr. 2011, 10:12
Localisation : 47

Re: Refaire un rouet

Message par HELIX » 10 févr. 2019, 17:47

Bonjour,

Les rouets , en cuillères ou demi-cuillères, installés sans cuve (et alimentés par une buse) sont des turbines à action.

Les rouets installés en puits (et alimentés par un sifflet) type moulin de Bazacle à Toulouse sont des "turbines" considérées à réaction ancêtres des premières turbines à réaction, turbines Fontaine ,etc...
Ces turbines fonctionnent en charge et peuvent fonctionner même noyées, même lorsque le niveau aval remonte au dessus de la turbine .
Ces rouets ont été étudiées par différents ingénieurs du 18-19 ème siècle comme Belidor et Aubuisson.

Salutations.

HELIX
Membre
Messages : 50
Inscription : 28 févr. 2011, 10:12
Localisation : 47

Re: Refaire un rouet

Message par HELIX » 10 févr. 2019, 18:08

re-Bonjour,

exemple de réalisation similaire:

Le Moulin du Batan à Barbaste
rouet moulin du batan

Le rouet en cuve qui sert à produire l’électricité. Photo D.R

Salutations.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

blacour
Membre
Messages : 17
Inscription : 29 août 2018, 13:24
Localisation : Seissan 32260

Re: Rouets

Message par blacour » 11 févr. 2019, 16:38

Merci pour l'information. Je vais contacter le propriétaire de ce moulin.

blacour
Membre
Messages : 17
Inscription : 29 août 2018, 13:24
Localisation : Seissan 32260

Re: Rouets

Message par blacour » 26 mars 2019, 15:43

Du coup je suis entrain de faire réaliser un rouet, probablement en Inox en remplaçant le moyeu en bois que j'ai trouvé sur place par un tube Inox et en remplaçant les pales en bois par des pales (tôles) soudées en Inox. Après il faut choisir les paliers pour le bas : roulement hermétique ou palier lisse en bronze ou régule et pour le haut : butée à rouleau sans doute. Après je voudrais entrainer un alternateur multipoles a aimants permanent. Si quelqu'un peut me conseiller pour tout ça merci à l'avance.

konrad
Membre
Messages : 35
Inscription : 06 déc. 2018, 17:12

Re: Rouets

Message par konrad » 26 mars 2019, 16:11

Si vous avez des cote je peut vous faire un modèle avec développé des tôles sous solidworks!

blacour
Membre
Messages : 17
Inscription : 29 août 2018, 13:24
Localisation : Seissan 32260

Re: Rouets

Message par blacour » 26 mars 2019, 22:12

Merci.
A l'origine le rouet comportait un moyeu en bois de 400 mm de diamètre et 400 mm de haut. Il comportait 10 pales occupant 340 mm de la hauteur du moyeu car ce dernier était cerclé par deux cercles en fer de 30 mm de large en haut et en bas. Il me semble que 8 pales devraient suffire. L'ensemble doit tourner dans un puit de 805 à 810 mm de diamètre. L'idée serait de faire un moyeu en Inox de mêmes dimensions à partir d'un tube fermé par deux plaques et de souder des pales ayant à une forme correspondant aux encoches que l'on voit sur le moyeu en bois. j'ai mis la photo sur le forum.

konrad
Membre
Messages : 35
Inscription : 06 déc. 2018, 17:12

Re: Rouets

Message par konrad » 27 mars 2019, 10:30

Bonjour

je n est pas la prétention de savoir calculer ce type de roue mais on peut essayer de reproduire a l'identique .
Pour être précis il faudrait déterminer le pas de l l hélice , difficile a mesurer vus q un le filet ne fait pas un tour complet , mais on peut essauer l angle ou la mesure a la code voir le plans


par contre celui ci ne semble pas avoir un pas regulier ..

http://patrimoines.laregion.fr/recherch ... tail%5D=N3
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

dyhne
Membre
Messages : 74
Inscription : 09 oct. 2011, 16:44
Localisation : ardennes belge

Re: Rouets

Message par dyhne » 27 mars 2019, 10:53

bonjour,
comme angle pour le montage des pales,vous pouvez prendre une valeur entre 4° et 30 °.(par rapport au plan de rotation)
Un angle entre 25°et 30°est susceptible de donner de bons résultats.
6 à 8 pales ,ce sera un bon compromis.
Vous n'allez pas sortir des Mega watts avec ce montage,mais je vous souhaite beaucoup d'amusements avec ce montage.
Dyhne

Avatar de l’utilisateur
dB-)
Site Admin
Messages : 3124
Inscription : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Rouets

Message par dB-) » 27 mars 2019, 11:23

Bonjour,

réaliser une roue empirique qui va tourner quand l'eau arrive, c'est relativement facile (c'est du travail quand même ;-) ) mais vous risquez d'être déçu par la faible puissance à l'arbre obtenue.

Une roue qui extrait le maximum de puissance de l'eau, c'est à dire qui a un bon rendement, est en effet délicate à concevoir et fabriquer ... Pour votre site, il faudrait caractériser au préalable l'admission de l'eau (niveau d'eau amont, dimensions, forme, et angles d'incidence de l'arrivée en sifflet), la cuve (diamètre, profondeur, ..), la section du moyeu de l'ancienne roue, qui détermine la section de passage d'eau à travers la roue, l'évacuation (dimensions, forme, niveau aval), et quelle était la vitesse probable de la roue.

Ces différentes mesures permettraient d'estimer, à l'aide de calculs relativement simples, comment la roue fonctionnait à l'origine :

- le haut de la roue était-il à l'air libre (probablement pas), sinon sous quelle charge d'eau (pertes de charges dans l'arrivée)
- de même la base de la roue était-elle à l'air libre, ou immergée

De là il est possible, sans "trop" de calculs (avec les méthodes de l'époque, c'est à dire essentiellement de la trigonométrie et les triangles de vitesses), de concevoir une roue qui aura un rendement pas trop catastrophique ;-) Si la roue est entièrement immergée, son fonctionnement se rapprocherait de celui des turbines tourbillon déjà évoquées sur le forum, avec une roue entre l'hélice et la roue Francis, selon la vitesse spécifique.

Je pense aussi que vous n'arriverez pas à réaliser simplement des pales en tôle d'inox performantes, en effet les formes nécessaires ne sont pas des surfaces cylindriques (que l'on peut obtenir par cintrage ou pliage), mais des formes gauches (comme une partie de peau d'orange) que l'on ne peut obtenir que par la déformation importante d'une tôle (emboutissage) ou par un usinage dans la masse.

Les roues en bois qu'on voit sur le lien ci-dessus sont très ingénieuses et relativement simples à réaliser, personnellement j'essaierais de m'en inspirer et d'en réaliser de nouvelles semblables, en adaptant si besoin les angles d'entrée et sortie à la hauteur de chute et à une vitesse à l'arbre plausible.

IVD82_20138200490NUCA_P.JPG

PS : la roue métallique visible quelques message plus haut me surprend un peu (mais la photo est peu exploitable), il serait intéressant de connaître la chute de ce site, le débit turbiné, et la puissance à l'arbre obtenue.

Bonne journée

dB-)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar de l’utilisateur
PERRET
Membre
Messages : 852
Inscription : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Rouets

Message par PERRET » 27 mars 2019, 12:24

Bonjour,

Pour l'angle de sortie de pale, les valeurs données par dyhne sont correctes.
Néanmoins, l'angle d'entrée, surtout si la pale est constituée par une tôle mise en forme, doit être déterminé par le triangle des vitesses. Important si l'on souhaite un rendement correct.
Il peut être très différent à l'extérieur de la pale et près du moyeu. Dépend essentiellement du rapport entre le diamètre extérieur et le diamètre du moyeu.
Pour éviter des difficultés de réalisation, prendre un diamètre de moyeu assez important. Par exemple d / D >= 0,5
VIVIER - page 42.jpg
VIVIER - page 43.jpg
Les angles d'entrées et de sortie de la pale sont conditionnés par le ns de la roue. Donc par la hauteur de chute et la vitesse de rotation de la roue. On peut prendre comme base de calcul un ns de 600 pour la turbine que vous souhaitez réaliser. Compte tenu que le diamètre extérieur est fixé, reste à vérifier si ce ns n'est pas trop élevé, compte tenu du diamètre de la roue, pour le débit que vous souhaitez ou pouvez turbiner.
A partir de là, il pourra être déterminé une vitesse de rotation. Si c'est le cas, choisir un ns plus faible. La courbe de rendement sera alors plus favorable aux débits intermédiaires.
Une fois qu'on en a compris le principe, ces calculs se font maintenant facilement à l'aide d'un tableur, Excel par exemple.
Turbine hélice Ø 125 - C.JPG
Turbine Ø 454 mm - 13.JPG
.
Sur le post de dB, le rouet en bois a en bout de pale un angle d'entrée de presque de 90° et l'angle de sortie est de l'ordre de 30 °.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Claude PERRET
Moulin de la Plaine à Marle (Aisne)
Turbine Kaplan SHM : 4.950 l/s / 3 m - 215 t/mn - roue : Ø 1,25 m

Répondre