Vannes, clapets, crémaillères, crics

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

konrad
Membre
Messages : 45
Enregistré le : 06 déc. 2018, 17:12

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par konrad »

Bonjour

oui sur la photos le débit était très faible : vanne fermé

Effectivement l axe de la vanne est 135 cm sous la crête du déversoir

J essayerais la mesure par seuil mais ensemble amont aval est très envasé je doute de mesurer le débit max ...

merci encore
BENDERBRAU
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 05 août 2015, 16:17

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par BENDERBRAU »

Bonjour,

Je suis sur le point d'acheter un IPN pour le remplacement d'une poutre IPN bien grignotée sur mes vannes de décharges au seuil (cf photo).

De base, je partais sur un remplacement par un IPN galva pour augmenter la longévité. Mais en parcourant le forum dans le post sur les grilles (que je vais aussi refaire cet été), j'ai lu que le galva n'était pas pertinent sur les endroits où un frottement régulier s'exerce.
Or, on constate que le trou dans mon IPN est situé au niveau du passage de l'eau. J'en conclue qu'à cet endroit, l'eau (sableuse dans ma rivière) doit être très abrasive et risque de venir vite à bout de la couche galvanisée. Du coup, je me demande si l'utilisation d'un IPN galva à cet endroit apporterai un vrai gain de longévité. Quel est votre avis?

Aussi, prévoyant le remplacement de tabliers sur mes vannes de décharges situées dans le moulin, j'ai lu que M. PERRET et M. BEAUME préconise de l'acier galva pour une durée de vie maximale.
Alors, de manière plus générale, l'emploi d'acier galva dans une eau sableuse/abrasive est-il pertinent ?

Sur un autre sujet, pour le scellement de l'IPN dans le seuil, quelle profondeur auriez-vous prévu ? A l'heure actuelle, je pars sur 20cm pour être sûr mais je prends tout avis/conseil aussi à ce niveau… :cote:

Merci d'avance pour vos réponses,
Cordialement
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
jacques 1215
Membre
Messages : 138
Enregistré le : 24 oct. 2011, 07:51

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par jacques 1215 »

Bonjour,
Plutôt que de le changer, n'auriez vous pas la possibilité de le renforcer avec deux plats en acier boulonnés ou soudés de chaque coté de l'âme de cet IPN ?
Jacques1215
BENDERBRAU
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 05 août 2015, 16:17

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par BENDERBRAU »

@Jacques1215 :

Merci de votre réponse.

C'était mon idée initiale. Mais considérant que :
- la semelle arrière s'érode à vue d'œil,
- la partie inférieure de l'IPN, où s'exerce le plus de pression, commence elle aussi à être rongée par la rouille,
- n'ayant que très peu d'expérience dans ce domaine,

J'ai un peu peur que cela ne tienne pas et ai préféré jouer la sécurité et la tranquillité sur la durée en repartant sur une bonne base.

Néanmoins, dès que le niveau d'eau rebaissera (beaucoup de pluie ces derniers jours), je prendrais une photo de la partie inferieure pour avoir votre avis sur son état.
Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3477
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par dB-) »

Bonjour,

le remplacement par un profilé galvanisé à chaud me semble être la solution la plus fiable, durable, et guère plus difficile à mettre en oeuvre qu'une réparation de l'existant; au fil des ans la galvanisation partira sur la zone de frottement, mais le reste du profilé sera protégé.

Le scellement assure une fixation, mais rigidifie aussi le profilé, la profondeur doit être d'autant plus importante que le matériau est fragile, la plupart du temps elle est en effet de l'ordre d'une vingtaine de cm.

Bon W.E.

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu
ericnoharet
Membre
Messages : 1166
Enregistré le : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par ericnoharet »

Bonjour,

Effectivement, un ipn galvanisé à chaud serait un vrai plus.

Si la vanne doit frotter dessus, il faudrait y ajouter une pièce d'usure qui évite de frotter sur le galva.
En plus, la galvanisation est "molle" et ajoute beaucoup d'effort.

Ce que je fait habituellement, c'est que j'ajoute un plat inox 60 x10 (c'est ma dimension standard...)
Je le fixe par vissage avec des têtes fraisés pour avoir la surface lisse.

Il vaut mieux prévoir les trous de l'ipn avant galvanisation cela fait un point d'entrée pour la rouille.

Sinon, si le perçage se fait après, je monte l'ensemble avec du produit pour étanchéité filetée ou plane (pate à joint)
En bourrant bien, il n'y a pas d'espace pour l'oxygène.
Je n'ai pas de retour d'expérience pour ce montage, le premier doit avoir dix ans et je n'e l'ai pas démonté pour voir si c'est toujours propre.
Mais vu de l'extérieur, aucune corrosion apparente... donc cela doit être bon!

Eric
BENDERBRAU
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 05 août 2015, 16:17

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par BENDERBRAU »

Merci Eric et dB-) pour vos réponses,

Donc c'est décidé : un IPN galva percé avant galvanisation pour fixer un plat inox sur le passage des vannes comme le recommande Eric.
Et je vais peut-être envisager de reprendre l'idée d'une pièce d'usure en inox au niveau du passage de l'eau pour protéger l'âme et les semelles à cet endroit.
Comme ça, on le fait 1 fois et on y reviendra pas ! :D

Si je peux abuser de vos bons conseils, pour le scellement, quelle "recette de béton" (dosage de ciment/sable/gravier/eau) est préconisée ? Un béton type béton de fondation? Béton "classique"?

Bonne fin de journée !
Arago
Membre
Messages : 94
Enregistré le : 22 nov. 2014, 17:06

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par Arago »

BENDERBRAU a écrit : 03 mai 2020, 15:45 Quelle "recette de béton" (dosage de ciment/sable/gravier/eau) est préconisée ? Un béton type béton de fondation? Béton "classique"?
Bonjour,
Sur les factures de travaux sur seuil (réfection de la crête, brèche, vanne...) des années 1930/40/50, on voit des bétons dosés de 300 à 400 kg/m3 pour les massifs, voire même à 600 kg/m3 pour les enduits.
Si les eaux sont "agressives" (massif granitique), il ne faut pas faire une mélange trop pauvre. En eaux calcaires, cela va encore.

Résultat de nos jours, ces ouvrages ont plutôt bien tenus (érosion acceptable). Par contre, d'autres ouvrages moins exposés dosés à 200 / 250 kg/m3 sont très poreux et fragile.

Existe-t-il d'autres produits "modernes", je ne sais pas. Utilité ? Prix ?


J'en profite pour poser une autre question : Pour imperméabiliser les maçonneries (mur en pierre ancien ou neuf, mur en béton armé neuf, fissure dans roches dures), en eaux très "agressives" et éventuellement torrentielles, que vaut l'enduit pour piscine comme couche de finition ??? Des retours d'expérience ?


Cordialement,
Arago
ericnoharet
Membre
Messages : 1166
Enregistré le : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par ericnoharet »

Bonjour,

Pour le béton, un béton bien dosé (350Kg/m3) cela doit résister.
J'utilise souvent le SIKALATEX qui rend le béton imperméable et bien collant. Et pour une bonne accroche, je le passe au pinceau sur le support avant de mettre le béton.
Par contre, il faut absolument qu'il ne sèche pas, sinon, c'est effet inverse !
C'est assez pratique pour les retouches et assez efficace.

J'ai une retouche sur crête de seuil qui à deux ans et qui n'a pas bougée malgré un transport solide très musclé.

Les dernières maçonnerie crées sont en XF4, je ne sais pas ce que c'est exactement, mais c'est un béton qui doit mieux résister à l'attaque chimique de l'eau et au gel... (c'est pour des bords de canal et support de vannes)
Très dur, mais un peu cassant à mon gout.

Eric
jel200047
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 16 nov. 2015, 18:25

Re: Vannes, clapets, crémaillères, crics

Message par jel200047 »

Bonjour,
Pour ma part, j'ai consolidé mon seuil en coulant du béton dans l'eau, vous avez la recette en fichier joint. Je me suis inspiré du guide technique également joint.
Attention cela prend en 1 heure...Cela m'a couté un serre joint de 2 m :hehe: :hehe: :hehe:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Répondre