Les Moulins de Vindelles

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

Répondre
Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par dB-) »

en Alemagne en Belgique elles tourne toutes au dela de 6 trm vers les 8 trm en général voir plus pour certaines!

Oui, mais en Allemagne la vitesse n'est pas limitée :ghee:

Plus sérieusement, est-ce que vous pouvez admettre qu'on ne choisit pas une vitesse comme ça au pif, parce qu'on a vu telle roue à tel endroit qui tournait à telle vitesse ??

La vitesse de rotation doit être calculée (exactement comme pour une turbine), elle dépend de la hauteur de chute, du diamètre de roue choisi, etc ... et 6 tr/min pour la votre, c'est tout simplement aberrant !

En admettant que votre roue arrive à atteindre cette vitesse à vide (voir la remarque de Remi87), j'imagine déjà le raffut, les vibrations et les tourbillons que ça va donner quand les pales énormes vont taper dans l'eau à 2.5 m/s :(

Je voulais bien croire au début à quelques erreurs de dimensionnement légitimes, mais avec le cumul de tout ça, le distributeur mal conçu (reste à voir comment seront la roue, la transmission et l'installation électrique), la vitesse trop élevée, le raccordement sur-dimensionné, une débauche de technologie (MADA, Scherbius, MLI, IGBT, ...) je suis maintenant certain que vous allez droit au fiasco.

C'est dommage, mais vous ne serez pas le premier (ni le dernier) : j'ai été appelé plusieurs fois pour diagnostiquer des installations semblables, dont quelques turbines crossflow "maison", roues Fon..., etc.. qui promettaient monts et merveilles : bilan, du bruit, des vibrations, de la fumée,
et des matériels finalement abandonnés, à l'arrêt au milieu des orties, certains recouverts de réparations en baguettes de soudures, l'axe faussé, d'autres avec le multiplicateur éclaté ou pissant l'huile, ou un coffret de régulation grillé, parfois une procédure judiciaire en cours, etc ...

Faire simple, modeste et discret ! Et comme disait un ami, quand on veut grimper au mât de cocagne, il faut avoir les fesses propres ! :jesors:

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar du membre
PERRET
Membre
Messages : 931
Enregistré le : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par PERRET »

Bonjour,

Le fruit d'une imagination fertile.
Pour quelques kW ou simplement quelques Watt ?
Mt Origny - Roue basculante 4.jpg
Pas besoin de dégrilleur. Pour évacuer les embâcles, il suffit de faire basculer la roue latéralement.
Cachés par la souche, un bras perpendiculaire à l'axe de la roue sert à la faire basculer.
Multiplicateur et générateur doivent probablement servir de contrepoids ?

Plus besoin de déclaration de travaux, d'autorisation ou de réglement d'eau, puisque l'on n'intervient pas dans le lit de la rivière, en l’occurrence un bras usinier de l'Oise.

Idée à creuser.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Claude PERRET

jejekart
Membre
Messages : 347
Enregistré le : 27 avr. 2015, 08:56
Localisation : Maine et loire

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par jejekart »

Bonsoir

Et bien il y a du débat!!!

Mr POMPOM, comme beaucoup d’entre nous vous croyez dur comme fer a votre installation, et heureusement.
Cela n’empêche Pas que l’on peut réaliser des erreurs et de se remettre ne question avant qu’il soit trop tard.

Tous les conseils qui vous ont été donné n’était Pas a charge contre vous dans le but de remettre votre projet en échec.
Tous souhaite que votre projet ce finisse dans les meilleurs condition. Et personne a y gagner quelque chose de vous soumettre leur ressentie.

Si votre souhait est de suivre votre projet comme vous l’entendez c’est tous a votre honneur. Il y a la aucune moquerie.
Vous ete surment entourer par des personne très compétente dans différent domaine pour mener a bien votre projet.
Mais s’il vous plais respecter les compétences et expérience des différentes personne de ce forum qui aide un grand nombre de personnes par passion de l’hydro.

Même si certain sont retissant sur votre futur installation, on est tous je pense intéresser de voir la suite.

Vous ete peut être un grand amoureux des roues de moulin (c’est la aussi tous a votre honneur) :D
Il est vrais qu’elle sont formidable et on marquer une grande époque et ont je pense toute leur place dans la petite hydroélectricité.
Mais ont ne peut pas faire n’importe quoi avec, elle ont comme tous système leur limite.
J’ai pu comme un certain nombre d’entre nous, voir un grand nombre de roue de moulin, j’ai aussi participer a le rénovation et construction de certaine.
Actuellement je n’est pas vu une roue tourner a plus de 10 tr/min et plus elles sont grosses moins elle tourne vite.
Il est claire que votre roue ne pourra aller plus vitre que la vitesse de l’eau.

Si cela peut vous être utile, j’ai mois aussi une roue 8 Mètre de diamètre par 4,5 de large avec sensiblement la même chute d’eau que vous. Et concernant le débit je n’en manque pas, même a l’entré de la roue. :D
Je sais c’est une SAGEBIEN et non une ZUPPINGER (perso je ne vois pas une tres grand différence) :hehe:
Après essais de notre roue nous avons relever une vitesse utile entre 1,8 tour et 3 tour.
Au de là de 3 tours c’est très bruyant l’eau s'engouffre Dans les palles et font vibrer les planches même voir les fair gonfler.
Heureusement que le bois est un matériaux flexible.
De plus à la sortie de la roue une grand quantité d’eau remonte avec les palles.
J’ai donc du mal à imaginer une telle roue même légèrement différente en therme de conception, de pouvoir tourner a une vitesse de 6 tr/min.
De plus ayant déjà réaliser des roue de me type avec des palles en métal, elle peuvent en effet tourné un poile plus vite mais il c’est avérer qu’avec la vitesse d'engouffrement de l’eau les palle ce déboulonnais ou si elle étais souder se dessoudait les une après les autre. (Je sais vous aller me dire que les boulons était mal dimensionner ou que les soudur était amateur :lol: )

Je vous souhaite donc de ne pas être confronter au meme problème.

Je sais que pour une grand nombre de personne il est difficile de reconnaître des erreurs ou même de se remettre en question notre égaux en prend un coup.
Maxi c’est parfois utile et judicieux avant d’enfoncer le clou.

De plus ont a souvent le ressentie que notre moulin est mieux et plus puissant qu’un autre. Mais il faut se rendre a l'évidence et ce faire quelque raison.

Mais c’est en tous point que je vous souhait la meilleur de votre installation et qu’elle satisfasse vos attentes.
Bonnne continuation en espérant voir la suite interessante :super:

wanson ph
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 28 févr. 2018, 13:16

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par wanson ph »

Bonjour a tous ,

suite a tout ce qui a pu être dit au sujet des travaux en cours sur le site du moulin de vindelle ,

étant la personne qui investit sur ce moulin je me permet de signaler quelques petites choses pour les septiques sur les travaux en cours .
En premier , des études de débit ont été faite sur ce moulin , donc nous connaissons c'est capacité en terme de débit , en second les travaux
en cour sur le site sont fait avec réflexion de la part de pompon et moi même , comme le dise certain il y aurais des gros défaut sur
nos construction et montage .

pour remettre un peu l'église au milieu du village comme ont le dit chez nous en Belgique et oui je suis belge , nous travaillons avec un bureau
d'étude connu et reconnu de part leur capacité, la conception des pièces et des plans sont développée par logiciel 3 d que nous utilisons ,
tout est réaliser en nos atelier , découpe , cintrage , pliage , soudure , ...
Nous avons commencer la roue et bossons sur la construction du multiplicateur fabriquer par nos soins ( développement , usinage , fraisage
taillage des engrenages , axes , soudure des carters , montage , ect …

Donc un développement complet du système de transmission entre la roue et génératrice .

De plus si ont ce serais tromper sur certain point ont les corrigeras par la suite si il le faut , mais je pense que nous sommes dans le bon

C'est donc pour quoi , encore une foi pompon et moi même ne posterons plus rien comme informations avant la mise en service de la production
électrique avec une vidéo sur le rendement , pour les personnes désireuse de voir le résultat final vous serrez les bienvenus le jours de la porte
ouverte qui vous seras communiquer a l'avance .

Vu la quantité de bonne bière belge qu'il y auras a boire deux jours d'ouverture ne serons pas de trop et autant pour sans remettre .

en vous souhaitant a tous bon travaille .

Avatar du membre
moulino51
Site Admin
Messages : 3527
Enregistré le : 11 févr. 2010, 09:45
Localisation : Région de Reims

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par moulino51 »

De plus si ont ce serais tromper sur certain point ont les corrigeras par la suite si il le faut
Voila qui est positif :super:



"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

Remi87
Membre
Messages : 12
Enregistré le : 14 mars 2017, 19:55

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par Remi87 »

wanson ph a écrit :
17 nov. 2019, 13:12
..nous travaillons avec un bureau d'étude connu et reconnu de part leur capacité, la conception des pièces et des plans sont développée par logiciel 3d que nous utilisons, tout est réaliser en nos atelier , découpe , cintrage , pliage , soudure , ...
Je suis content de voir que tout est calculé et dimensionné par vous ou toute autre personne compétente. Mais pourquoi garder ces calculs pour vous? Vous êtes sur un forum et cela pourrait aider d'autres personnes éventuellement dans leur projet. Je ne pense pas qu'il y ait tellement de problèmes de copyright ou autre sur un sujet comme celui-ci et cela pourrait éclairer certains (dont moi par exemple). ;-)
wanson ph a écrit :
17 nov. 2019, 13:12
Nous avons commencer la roue et bossons sur la construction du multiplicateur fabriquer par nos soins ( développement , usinage , fraisage, taillage des engrenages , axes , soudure des carters , montage , ect …
Donc un développement complet du système de transmission entre la roue et génératrice .
Concernant la réalisation, là aussi vous nous mettez l'eau à la bouche! En tant que passionné de mécanique, j'adorerais que vous nous fassiez partager la réalisation de la roue, de son multiplicateur sur mesure, de la transformation du mouvement en électricité... Là encore, le fait de garder tout cela pour vous est un peu dommage, et le principe de partager de belles réalisations mécaniques et pas seulement le résultat final intéresserait à n'en pas douter l'essentiel des participants de ce forum!! :super: :super:
wanson ph a écrit :
17 nov. 2019, 13:12
De plus si ont ce serais tromper sur certain point ont les corrigeras par la suite si il le faut , mais je pense que nous sommes dans le bon
Sur ce point, je suis sincèrement content pour vous. :super: Tout le monde n'a pas forcément les moyens (techniques et financiers) de pouvoir suivre ses idées, et reprendre ensuite ses éventuelles erreurs après avoir réalisé un tel investissement. Donc c'est vraiment bien que vous ne soyez pas limités par des soucis de rentabilité à ce niveau, et que vous puissiez assumer votre réalisation, dans ce qu'elle aura de meilleur et de moins bon...
wanson ph a écrit :
17 nov. 2019, 13:12
C'est donc pour quoi , encore une foi pompon et moi même ne posterons plus rien comme informations avant la mise en service de la production
électrique avec une vidéo sur le rendement
Avec ce que j'ai écris précédemment, vous comprendrez que je trouve cette attitude vraiment dommage par rapport aux différents intervenants de ce forum d'échange par ailleurs très convivial et plein de personnes d'expériences. Avoir confiance dans ce qu'on fait est nécessaire pour avancer je peux le comprendre, mais rester à l'écoute des expériences des autres permet parfois de confirmer ou d'infirmer ses choix avant qu'ils n'aient trop d'impacts sur la réalisation, même si vous avez visiblement les moyens d'assumer.

Dans tous les cas, bonne continuation dans ce projet! ;-) ;-)

Avatar du membre
Ponpon
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 02 oct. 2014, 18:41
Localisation : Charente

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par Ponpon »

Bonjour, voici quelques relevés des vitesses de ROUES que vous donnez et d’erreur flagrantes! Alors merci de me dire pourquoi certain les Vrais septique et les Fausses septiques ( : qui ce reconnaitrons) estime que notre roue devrait tournée qu’a 2tm au lieu de 6tm, une façon de réduire les capacités des roue par rapport aux turbines!!

Message par moulino51 » 09 févr. 2011, 10:06
Bonjour fredo24,

La vitesse de rotation de votre roue a "charge" doit ètre sensiblement a 50 pour cent de la vitesse a vide.
Et donc a 18 T/min. vous devez partir de cette base pour le calcul de la transmission.


Elle tourne a combien de tour cette roue Gé?

Compter 1030 T/min pout un moteur utilisé en génératrice au lieu des 980 T/min.

L'arrivée d'eau (surverse) est trop rapide, solution : reculer et abaisser le coursier.

Cela dis, la vitesse de rotation d'une roue a aubes n'est pas aussi critique que pour une turbine.

Si réseau EDF a proximité, plutot se raccorder, c'est le réseau qui donnera la vitesse de synchronisme de la génératrice.

Dans ce cas , ne pas mettre de condensateurs.

Bien cordialement

Gérard
Re: identification roues ???
Rapporter
Citer
Message par Gilles21 » 08 févr. 2013, 11:04
Bonjour


Avantages :
Roue de dessus : laisse passer facilement les flottants
Roue de dessous : plus grande vitesse de rotation et meilleur rendement, mais grille fine comme pour une turbine


Faux une roue de dessous n’a pas besoin d’une grille fine comme une turbine elle acceptent sans problème les feuilles et les petits embâcles il suffit d’une grille de moins de 100mm d’espace entre barreaux comme le fessait nos anciens.

Tu es sûr Gérard, car mis à part la roue Sagebien et Zuppinger qui sont quand même particulières et extrêmement lentes

Erreur comparer une roue Sagebien et Zuppinger c’est comme comparer une Kaplan simple réglage à une Kaplan double réglage elle n’ont pas le même mode de fonctionnement (zuppinger très peut impacter par les remontés aval car des aubes courbes qui glissent plus facilement dans l’eau ce qui n’est pas le cas d’une Sagebien) elle ne tourne pas a la même vitesse (zuppinger 4 fois plus vite qu’une Sagebien) de plus la roue zuppinger est plus entre la Poncelet et la Sagebien elle prend le meilleur des deux autres roue elle prend sa puissance du poids de l’eau et du débit qui transite par le couloir dans lequel elle est placé.
j'aurais dit que les roues de dessus ( à seaux ou à augets ) ont le meilleur rendement des trois types de roues, leur seul problème étant leur faible capacité à absorber un volume d'eau conséquent et la nécessité de disposer d'une chute d'au moins 3 mètres.

Pour en savoir plus, se référer à l'excellent site " Hydroroues "

Cordialement
Re: identification roues ???
Rapporter
Citer
Message par moulin.remy » 08 févr. 2013, 11:56
pas tout à fait d'accord avec toi Gérard,

les roues par dessus ont un rendement de 50 à 70%, alors que les roues en dessous "classiques" ne dépassent pas 20 à 30%, pour la vitesse, par dessus dans les 10 t/mn et par dessous dans les 15 à 20 t/mn.
La encore des informations faussent et des vitesses allant jusqu'à 20tm.

Tout ça exception faite des roue sagebien, poncelet...

thomas
Re: dimensions d'une roue
Rapporter
Citer
Message par SG.Hydro » 12 mars 2013, 09:52
Bonjour,

Va voir du cote de http://www.hydroroues.fr il y a un logiciel bien pratique,
ensuite sur http://www.hydrowatt.de tu as des exemles de réalisation
En particulier http://www.hydrowatt.de/sites/projekte/ms_gs_fr.html:
chute de 2.1m
largeure de 1.2m
débit de 1m3/s

et http://www.hydrowatt.de/sites/projekte/ms_tsuru.html
chute de 2.1m
largeur de 2.0 m
debit de 2.0m3/s
diametre de 6.0m
ca devrait te donner un point de départ pour jouer avec le logiciel.

Noublie pas que le point subtil c'est le multiplicateur, la roue tourne vers 5 TPM,
La une qui tourne enfin a une vitesse correcte entre 4tm et 8tm !
meme avec une génératrice 8 pole (durr a trouver dans ces petites puissance) ca fait un beau raport
Re: projet hydro moulin, roue ou turbine ?
Rapporter
Citer
Message par dB-) » 16 juin 2014, 07:58
Bonjour,

mon avis personnel est que les roues sont magnifiques, vraiment magnifiques, mais sont d'une autre époque, et ne sont ni performantes, ni puissantes, ni adaptées à la production d'électricité : ce sont des mastodontes trop gros, trop lourds, trop chers, véritables passoires à kW, l'énergie s'en échappe de partout en frottements dans l'air, frottements mécaniques et dans l'eau, en bruit, l'eau ne travaille que sur une partie de la roue, cette roue qui fonctionne souvent à l'extérieur, soumise aux cycles du soleil, de l'eau, du gel (qui la bloque), elle est très bruyante alors qu'une turbine est totalement silencieuse, une roue est très lente, il faut multiplier et multiplier encore la vitesse, et tous ces inconvénients font que la roue a tout simplement été abandonnée, au profit des turbines, partout où le but était d'utiliser le plus efficacement possible une chute d'eau : moulins à farine restés en fonctionnement, scieries, ateliers, usines textiles, etc...

Évidemment une roue est un magnifique témoignage du passé, un élément du patrimoine, un excellent exemple didactique et très visuel de l'utilisation de l'eau pour produire une énergie propre et respectueuse de la nature, et je remercie les propriétaires aisés qui en ont remis en service, ainsi que les restaurateurs professionnels ou amateurs qui font de l'excellent travail, de même que j'apprécie énormément les démonstrations de locomotives à vapeur, voitures anciennes, bateaux à vapeurs, vols de Spitfires et tir au 45 ou révolver à poudre noire, etc ...

Mais pour le propriétaire de moulin lambda, peu fortuné, qui veut mettre ou remettre en service une production hydroélectrique de 10 à 100 kW, à moindre coût, avec la meilleure rentabilité possible, qui veut en faire un revenu, avec le moins de maintenance possible, je conseille, et de loin d'équiper son moulin avec une turbine !

Je peux me tromper, ce n'est que mon avis personnel, et vous faites bien sûr ce que vous voulez, heureusement ! Et je ne vais pas non plus faire le tour de tous les moulins, pour réaliser une enquête de satisfaction exhaustive et un comparatif roue / turbine, ce serait intéressant, mais je n'ai hélas pas le temps !

La je n’en dirais pas plus il n’aime pas les roues rien qu’a voir ce qu’il en dit et tout est bon pour les critiquer le vrais comme le supposé ! C’est dommage pour un professionnel supposé être la pour proposé la meilleur solution pour ses clients sans avoir d’apriori sur t’el ou t’el système

Re: projet hydro moulin, roue ou turbine ?
Rapporter
Citer
Message par Herv12 » 16 juin 2014, 18:25
N'y a t il pas des rares cas ou la roue serait le meilleur compromis?

Oui il y en a ! Toutes les chutes de moins d’1.20, sur des rivières a fortes variation de débit, dans les usines ou moulins fondé en titre ou sur titre et ou il y a une roue en place là ou les services de l’état sont contre les moulins et bien d’autres cas !

Je pense par exemple lorsque vous avez d'importants dépots de calcaire (genre 10mm/an) qui vous bouche les conduites forcées,...
Certes l'entretient du canal et de la roue c'est pas génial non plus, mais peut être plus facile, non?
Re: projet hydro moulin, roue ou turbine ?
Rapporter
Citer
Message par dB-) » 17 juin 2014, 06:22
Bonjour,

je ne connais pas ce problème de calcaire (l'eau est tellement pure et bonne dans les Vosges qu'on la met en bouteilles ), mais à priori, est-il préférable d'enlever 10 mm de calcaire :

- sur les 200 m² d'une roue (ex. une Sagebien, diamètre 5 m, largeur 2 m, recto-verso des aubes), avec ses recoins inaccessibles ?
- ou sur les 2 ou 3 m² de pales d''une turbine hélice ou Kaplan de puissance équivalente, plus environ 20 m² de conduite et aspirateur ?


C’est de la mauvaise foi ou de l’incompétence mais pour le nettoyage d’une roue un bon karcher sans démontage de quoi que ce soit et ça va bien (je l’ai fais sur ma vielle roue et ça m’a permis de voir que la structure en métal était trop abimer pour être garder) alors que pour accéder aux pièces d’une turbine il faudra démonter voir déposé cette dernière !

dB-)
Re: Fabrication d'une roue de Moulin
Rapporter
Citer
Message par moulino51 » 28 févr. 2015, 13:53
ericnoharet a écrit :Le principal soucis des construction "amateur" (voir certain "pro" débutants) c'est le diamètre d'arbre et la résistance des "Etoiles" au couple énorme et au poids de la roue.
Je plussoie Eric a 100 %, c'est la base pour avoir une roue qui tournera en confiance.

Il vaut sans doute mieux tenter de partir sur une roue avec le meilleur rendement (Poncelet, Sagebien Zuppinger)

Plein de plans sur le net.

Restera la partie difficile de la multiplication car sur un même site, une roue tournera a 10 t/min alors qu'une turbine dépassera 50 t/min.
Encore une estimation de vitesse de plus de 2tm notre roue a t'elle des freins Brembo qui bloquent?

Je n'opposerais pas les deux, chacun fait selon, car les deux ont des inconvénients et des avantages, et un moteur a eau s'adapte a son site et surtout au choix de son propriétaire.
Enfin une bonne parole merci Gé


Re: Fabrication d'une roue de Moulin
Rapporter
Citer
Message par moulino51 » 28 févr. 2015, 20:16
Ledid a écrit :
Ce qui est intéressant dans l'enregistrement de données, c'est la relation de remonter de l'aval n rapport au débit de la rivière.
Merci Gé. En quoi cette relation est intéressante ?
La différence de hauteur de chute conditionne le débit pour un passage donné, ça m'a été par exemple très utile pour simuler la vitesse de rotation de ma turbine et son comportement sous une chute données.

Exemples, a un débit avalé de 1 m3/s j'ai 2,10 m de chute
a 2,5 m3/s, j'ai 1,85 m de chute.

C'est important aussi par exemple en période de crue ou de forts débits.

Car malheureusement s'il y a trop d'eau, il n'y a plus de puissance exploitable.

Pas tout a fait vrais Gé une roue Zuppinger même noyer jusqu'à sont axe continue de produire certes moins que si elle a juste ce qu’il lui faut pour être dans ses conditions optimums de fonctionnement mais elle produit encore ! ce qui n’a pas l’air d’être le cas pour une turbine d’apprêt vos conclusions.

Message par PERRET » 13 mars 2015, 19:28
Bonjour,

Sur la photo le diamètre de l'arbre me semble faible.

Dépend essentiellement de la largeur de la roue et de la chute.
Donc de la puissance de la roue et de sa vitesse de rotation.

Exemple :
Puissance utile : 20 CV soit 15 kW
Vitesse de rotation : 8 t/mn
Tien elle ne tourne pas a 2 tours celle-là !
Diamètre d'un arbre en fer forgé : 160 mm

Formule : Ø = 133 x (W / N)^0,33
avec :
Ø en mm ; W en kW ; N en t/mn
Le coefficient 133 est à utiliser pour de l'acier forgé.
Pour de l'acier comprimé prendre le coefficient 106.

Le diamètre de l'arbre dans ce dernier cas sera de 130mm

Vérifier par le calcul avant réalisation.
Re: Couple Roue de Moulin
Rapporter
Citer
Message par CF21 » 20 mars 2015, 03:41
Bonjour

Pas vraiment mécanicien, mais il me semble que la formule classique est :

P = C. omega

et donc

C = P / omega

Avec P la puissance en watt (W), C le couple en newton mètre (N.m) et omega la vitesse angulaire en radian par seconde (rad/s)

Pour la puissance de la roue, prenons un rendement (élevé) de 0,7, cela fait P = 0,7*9,81*3*0,08 = 1650 W environ

Pour la vitesse de rotation mettons 10 tr/mn, cela fait 10*2pi/60 = 1,05 rad/s
Celle-là non plus c’est bizarre les autres roue tourne entre 5 et 20tm et la mienne devrais pas tourner à plus de 2tm !

Pour le couple cela donnerait donc C = 1650/1,05 = 1560 N.m environ.

Mais.. pas vraiment (ou vraiment pas au choix) mécanicien comme indiqué, je laisse d'autres donner leur avis et corriger mon propos si nécessaire. Il vaudrait mieux des valeurs réalistes de puissance et de vitesse de rotation, mais dur à estimer car cela dépend des qualités constructives de la roue. La vitesse de rotation en tour / mn est assez simple à observer.

Bonne suite.

PS : en marge j'ai trouvé ce document (pdf) sur le calcul couple diamètre d'arbre (pour des engrenages)
http://www.hpceurope.com/docFichesTechn ... Couple.pdf
Re: Fabrication d'une roue de Moulin
Rapporter
Citer
Message par platbrood » 01 nov. 2017, 10:11
Bonjour à tous,

Encore un nouveau moulin équipé d'un ensemble Leroy Sommers ; de 7 T/m , on passe à 1500 T/m .
Actuellement , la puissance est de +/- 3 kw , remise sur le réseau par un onduleur.
Une de plus qui n’est pas a 2tm lol.
PF
J’espère que certains d’entre vous comprendront le RAS le bol de voir des personnes qui dénigrent notre travail à chacun de nos postes, qui nous disent conneries sur conneries sans même avoir étudié le site, vue de près la roue qui était en place, surement que Oui les roue ont un moins bon rendement que certaine turbines sur certain site mais ce n’est pas une généralité et chaque site a ces différences, sur certain site une turbine ne sera jamais viable non pas par le coût de l’installation mais de par ce quelle pourra produire sur une année ( trop d’eau pas assez de chute trop de débit par rapport a la chute etc.) si les roues ont disparues ce n’est pas a cause de leurs rendement mais a cause du coût de fabrication et surtout de transport de ces dernières en plus de ça il faut bien plus de place que pour une turbine même avec sa chambre d’eau pour une même puissance et une multiplication plus complexe, ce n’est donc pas juste une histoire de rendement car les roues on sur certain site un rendement annuel qu’aucune turbine ne pourra jamais produire !
A ma connaissance la seule turbine basse chute viable en production de basse chute est la VLH mais sont prix d’achat fait fuir alors en dehors d’une VLH. Que ceux qui disent le contraire nous le prouvent j’ai un couloir d’eau non équipé qui ne demande qu’a être équipé, a votre charge d’équiper complètement et bien sur de rentrer les sous mais uniquement si votre turbine produit plus que notre roue sur une année !
Cordialement Ponpon :jesors:

Avatar du membre
moulino51
Site Admin
Messages : 3527
Enregistré le : 11 févr. 2010, 09:45
Localisation : Région de Reims

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par moulino51 »

Bonsoir Olivier,

Et ben dis donc tu me gâte, moi qui post très peu.
Bien difficile a te lire quand même car tout est un peu mélangé :drapeaublanc:
La vitesse de rotation de votre roue a "charge" doit être sensiblement a 50 pour cent de la vitesse a vide.
Et donc a 18 T/min. vous devez partir de cette base pour le calcul de la transmission.
Elle tourne a combien de tour cette roue Gé?
Elle tourne en charge a 50 % de sa vitesse a vide :lol:
Tu nous donnera ta vitesse a vide quand ta roue sera opérationnelle :?:
Tu me fais marrer, impossible de te répondre vu que la citation n'est pas liée avec le sujet d'origine.

Je demanderais donc aux membres qui ne sont pas mis en cause (droit de réponse) de ne pas poster.
Olivier avait besoin de vider son sac, c'est fait, ça lui a fait du bien, le sujet est clos.



"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par dB-) »

Bonsoir,

ohh purée, il y a du rouge à foison , ça pique les yeux ;-)

les Fausses septiques

:super: Très fin !

Bon, je n'ai pas tout lu, juste jeté un coup d'œil en écrivant un autre post.

Je répondrai demain ... (ou pas, finalement est-ce bien utile ?)

Bonne soirée

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par dB-) »

Bon ben ça y est, on est demain :langue3:

Il n'y a rien de rationnel dans votre message, aucun calcul, aucune démonstration logique, votre argumentation est juste un puzzle d'extraits de réponses du forum qui vous arrangent, mais sortis du contexte, ou d'extraits de pages Web; de même que la présentation de la partie électrotechnique n'était qu'un copier-coller d'une page Wikipédia.

De plus vous déformez les propos des intervenants, dont les miens, et vous n'avez pas compris mon texte relatif aux roues à aubes, qui indique, et je le maintiens, qu'elles seront toujours loin devant les turbines pour ce qui est de la beauté, de la sauvegarde du patrimoine, de l'émotion qu'elles suscitent, du coté pédagogique, etc..., mais aussi loin derrière en ce qui concerne la production d'électricité, la rentabilité, la facilité d'utilisation, l'entretien, etc ... et ceci quelle que soit la chute.

Dans votre message, le passionnel l'emporte totalement sur la raison, et derrière vos propos, c'est le vide, rien, aucun calcul pour prouver par exemple que votre roue de 8 m de diamètre par 3.50 m de large devra tourner à 6 tr/min pour bien exploiter une chute de 1,17 m (ce qui est aberrant)

Je passe la comparaison entre les roues Sagebiens et les Zuppinger avec un rapport de vitesse de 4 qui sort du chapeau, la comparaison entre les turbines Kaplan et semi Kaplan qui je pense vous échappent un peu, etc ...

J'espère que votre roue va tourner, ça fera au moins joli et vous n'aurez pas tout perdu, mais je n'en suis même pas sûr, quand je vois sur votre vidéo que pour commencer la vanne est mal conçue et mal calculée, et que son châssis plie et se vrille sous la poussée des vérins. Ensuite, produire du courant, ce sera autre chose, et je suis curieux (même pas d'ailleurs) de voir ce qui va sortir de l'usine à gaz que vous avez évoquée plus haut.

C’est dommage pour un professionnel supposé être la pour proposé la meilleur solution pour ses clients sans avoir d’apriori sur t’el ou t’el système

Depuis plus de 10 ans j'ai redémarré quantité d'anciennes turbines et installé quelques autres neuves à la demande de mes clients, et à l'instant où j'écris, l'ensemble doit produire environ 2,3 MW électriques, ce n'est pas énorme mais quand même. Je n'ai pas rénové ni construit de roues à aubes parce qu'on ne me l'a pas demandé, mais je n'y suis pas opposé. Simplement le jour où ce sera à faire, je calculerai tout ça sérieusement, comme je calcule déjà les turbines, vannes, régulations, et je ne promettrai pas une puissance irréaliste.

disent conneries sur conneries

Lol, merci, c'est vrai, j'adore déconner ! Et je vois que je ne suis pas le seul ;)

votre charge d’équiper complètement et bien sur de rentrer les sous mais uniquement si votre turbine produit plus que notre roue sur une année !

Il n'y a pas besoin de prouver quoi que ce soit, l'histoire de l'évolution respective des roues à aubes et des turbines suffit, mais pourquoi pas, ça peut être intéressant, et même assez facile à faire si votre roue produit au final 100 W ou 1 kW ! A suivre ...

Turbine de 20 kW sous 0.8 m de chute.JPG

Bonne journée

dB-)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Répondre