Les Moulins de Vindelles

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par dB-) »

Suite ...

7 roues ont remplacé des turbines avec avantage très marqué dans le produit de ces usines

Oui, pourquoi pas, si une usine a besoin d'un mouvement lent (soufflerie, martinet, fouloir, broyage ou brassage de pâte, etc ...) une roue sera avantagée, elle sera en prise directe alors qu'il faudra réduire la vitesse d'une turbine.

Mais (une fois de plus) on sort du contexte, qui est de produire de l'électricité ..

Bonne soirée

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar du membre
Ponpon
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 02 oct. 2014, 18:41
Localisation : Charente

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par Ponpon »

dB-) a écrit :
30 nov. 2019, 19:12
Re,

(Milandre, 1920)

Votre citation vient probablement de cette page Web du site de la FDMF.

Et ça tombe bien, les "Milandre" j'en ai 3 ou 4, parmi les 50 kg de vieux bouquins sur les roues et turbines que je n'ai pas encore eu le temps de scanner (et je ne suis pas prêt d'avoir le temps, vu cette discussion ::d )


2019-11-30-19h34m35.JPG
2019-11-30-19h35m08.JPG
2019-11-30-19h35m28.JPG
2019-11-30-19h35m42.JPG
2019-11-30-19h36m22.JPG


Dont acte pour la vitesse, donc disons 3 fois celle de la Sagebien. Celle conseillée dans l'aide du logiciel "Calcul Roue" (que vous utilisez) étant de 0.6 m/s, on obtient 3 * 0.6 = 1.8 m/s soit pour une roue de 8 m de diamètre une vitesse de rotation de 1.8 / (4 * 3.14 / 30) = 4.3 tr/min (je trouve que c'est encore beaucoup) et non pas 6 tr/min.

Maintenant, si on veut respecter la citation jusqu'au bout (et non pas piquer juste un élément intéressant), on lit aussi :

Leur débit par mètre de largeur dépasse notablement celui des premières ; il atteint 1000 litres

Donc comme votre roue mesure 3.50 m de large, on obtient un débit de 3500 l/s, et la chute nette étant de disons 1.30 m, on a une puissance brute de 3.5 * 1.3 * 9.81 = 45 kW.

Plus loin encore, toujours dans le Milandre, on lit "leur rendement varie entre 50 et 60%" : allez, chiche, on va dire que la roue sera très bien construite :super: , et on aura donc une puissance à l'arbre de 45 * 0.6 = 27 kW.

Restent les déformations de la roue (qui consomment une puissance non négligeable), les paliers, l'imposant multiplicateur à roues dentées et éventuellement chaîne (?), allez hop on enlève facilement 3 ou 4 kW. Puis arrive le multiplicateur à courroies, bybye, encore 1 ou 2 kW qui s'envolent. Bilan environ 22 kW sur l'arbre de l'ancien moteur asynchrone, lequel va travailler à charge partiel, avec un mauvais rendement, disons au mieux 75%, reste 17 kW, puis il va alimenter (le pôvre) tout le binz décrit plus haut, et qui va bien chauffer de 3 ou 4 kW.

Au mieux il vous restera au mieux disons 14 kW, ce qui serait déjà très bien, mais pour lesquels un abonnement 36 kVA suffisait largement.

Bonne soirée

dB-)
tien regarde ça et ose dire encore que dans aucune condition les roues son avantageuse par rapport aux turbines
Les usines hydrauliques visitées permirent d’effectuer des constats étonnants, voir d’aller à l’encontre d’idées reçues. En effet, (…) “7 roues ont remplacé des turbines avec avantage très marqué dans le produit de ces usines. Chez M. Fesné, on a remarqué le même avantage par rapport à la roue Poncelet que la nouvelle installation remplaçait ; il a été de même à Brunoy par rapport à une roue de côté. Le choix, fait par M. Fontaine, de la roue Sagebien, pour ses moulins de Chartres et Dreux, démontre que cet habile constructeur n’aurait pas espéré le même résultat en employant ses turbines. à Villers-Saint-Pol et à Pontl’évêque, les roues continuent à marcher dans les hautes eaux, alors que les usines voisines sont arrêtées par les remous de l’Oise”. (…) “à L’inverse, une roue de 10 mètres établie plus récemment pour la filature de M. Mulendorf près de Verviers (Belgique) utilise une chute de 4.20 m, elle y remplace deux turbines disposées pour fabriquer alternativement pendant les plus grands et les plus faibles débits”.

En 1870, la roue hydraulique Sagebien à été diffusée à 63 exemplaires, dans 15 départements. La principale aire de diffusion de ces nouvelles roues reste le Nord et le Nord-Ouest de la France. Les moulins (certainement les minoteries) représentent 35 roues (55.55 %), les filatures et tissages accueillent 14 roues (22.20 %), les papeteries possèdent 8 roues (12.70 %), les roues équipant les usines hydrauliques, servant à l’élévation des eaux, sont au nombre de 2 (3.20 %), et les usines diverses (usine à tan, usine à glaces, etc.) au nombre de 4 (6.35 %).
L’usine élévatrice de Trilbardou, située à 5 kilomètre à l’Ouest de la ville de Meaux, est propriété de la commune de Paris. Elle alimente en eau le canal de l’Ourcq. Ses dimensions son impressionnantes ; elle mesure 11 mètres de diamètre et 6 mètres de largeur, sur une chute de 0.85 m de hauteur. Les aubes mesurent 2.50 m de longueur, (…) “pour parer aux fréquentes crues de la Marne et pouvoir marcher parfois lorsqu’on est noyé de 2.50 à 3 mètres”.
De toutes façon tu ne reconnais pas que tu n'aime pas les roues lol bon wk

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par dB-) »

N'importe quoi :D

J'arrête d'argumenter face à cette montagne de blablas décousus !

Simplement, si vous êtes honnête, prévenez-nous quand vous injecterez les premiers kW, et si j'y suis autorisé je viendrai brancher le wattmètre, ou plus simplement regarder le compteur Enedis !

Bonne fin de W.E.

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar du membre
Ponpon
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 02 oct. 2014, 18:41
Localisation : Charente

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par Ponpon »

Comme l'a dit P Wanson :
C'est donc pour quoi , encore une foi pompon et moi même ne posterons plus rien comme informations avant la mise en service de la production
électrique avec une vidéo sur le rendement , pour les personnes désireuse de voir le résultat final vous serrez les bienvenus le jours de la porte
ouverte qui vous seras communiquer a l'avance .

Vu la quantité de bonne bière belge qu'il y auras a boire deux jours d'ouverture ne serons pas de trop et autant pour sans remettre .

Bon WK DB :alcool1: :alcool1: :alcool1:

ericnoharet
Membre
Messages : 1166
Enregistré le : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par ericnoharet »

Bonjour,

Juste une dernière remarque.
Votre vitesse a vide de l'ancienne roue n'était possible que parce qu'il manquait des aubes. Avec les aubes totales, il y aurait eu un freinage supplémentaire. En effet les aubes qui traînent dans l'eau à la sortie ralentissent la roue.

Vous pouvez vous renseigner, c'est comme cela que pelton a amélioré une roue a auget et crée une turbine.
Il a constaté que la roue allait plus vite suite a un dés-axages de celle ci.
Mais ceci est une autre histoire qui n'a rien avoir avec votre roue.

Eric

Jmax
Membre
Messages : 55
Enregistré le : 19 févr. 2018, 11:09
Localisation : Tarn et Garonne

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par Jmax »

Bonjour,
Je partage le calcul à la louche de dB. La production électrique a été surdimensionnée ce qui va faire mal au rendement global (c'est un surcout également).

Cela dit produire 15 ou 20kW 9 à 12 mois sur 12 n'est pas si mauvais avec une roue et cette chute somme toute très modeste. Le retour sur investissement va se faire sur 25ans voire plus, c'est évidemment moins bon qu'une turbine.

En revanche, et peut être que c'est ce que dit ponpon maladroitement, foncer tête baissée et sortir quelque chose procure une joie extraordinaire. ET une chose est certaine également : chaque jour une superbe roue fera ce battement si caractéristique là où il habite... C'est une chose dont il faut tenir compte aussi, sans compter le cachet qui donnera une valeur foncière bien supérieure à un même équipement à base de turbine.

(superbes croquis de roue ! les anciens savaient dessiner !!!)
Site avec chute 3m pour module 2.4m3/s
Chambre d'eau maçonnée ouverte + turbine américaine (Singrun modèle 28 ?)

Avatar du membre
PERRET
Membre
Messages : 926
Enregistré le : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par PERRET »

Bonjours

Je ne vais pas entrer dans la polémique. Ce qui a été dit et écrit suffit largement.

Le modérateur "moulino51" m'a demandé de scanner sur l'ouvrage de Milandre - 7ème édition de 1925, les plans d'un roue Sabegien avec vannage à persiennes étudiée et perfectionnée par L. Girard.
Pas facile d'obtenir une image correcte sur un ouvrage écrit il y a près d'un siècle, aux pages jaunies.
Roue Girard - 1.JPG[attachment=0]
Roue Girard - 2.jpg[/attachment=1]
Roue Girard - 3.JPG[/attachment=2]
En 1925, le professeur Milandre considérait que la roue Sagebien, page 92,[ b]" était, au point de vue rendement, la plus parfaite des roues hydrauliques"[/b] et écrivait, page 94, que, du fait de leur faible de rotation, elles avaient "un grand rendement pratique de 85 à 90 %".

Mais n'hésitait pas à affirmer, six pages plus loin, que les roues Sagebien à palettes courbes (étude de L. Girard) avaient un rendement qui variait entre 50 et 60 %.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Claude PERRET

Avatar du membre
PERRET
Membre
Messages : 926
Enregistré le : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par PERRET »

Bonsoir,

Pour éclairer les différents propos et opinions . . .

D'après Michel USSEL (I.S.B.N. n°2-907 108-11-5) :
Calcul d'une roue Sagebien, prévue pour une chute de 2 m et un débit de 1 100 l/s.
Roue Sagebien - Calcul - page 48.jpg
Roue Sagebien - Calcul - page 49.jpg
.
Le même calcul, pour le même débit et la même chute, a été fait pour une roue Poncelet.
Ø : 4,80 m
Largeur 1,10 m
Vitesse de rotation : 11,8 t/mn
Rendement 65 %
Puissance : 14 kW

On remarquera que la roue Sagebien a un diamètre deux fois plus grand (10 m), un nombre d'aubes double, une largeur un peu moindre (0,75 m), un meilleur rendement: 90 % au lieu de 65 % conduisant à une puissance de 19,4 kW.

Mais un défaut rédhibitoire pour l’application envisagée: 1,14 t/mn conduisant à un problème de multiplication de vitesse, non pas insoluble, mais excessivement coûteux qui doit faire perdre totalement l'avantage (rendement) de la roue Sagebien.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Claude PERRET

Avatar du membre
Ponpon
Membre
Messages : 250
Enregistré le : 02 oct. 2014, 18:41
Localisation : Charente

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par Ponpon »

Tout ça est bien mais c'est encore une Sagebien !!!
regardez bien la courbure des auges ça en dit long bon WK.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

ericnoharet
Membre
Messages : 1166
Enregistré le : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: Les Moulins de Vindelles

Message par ericnoharet »

Si vous lisez bien, vous verrez que la roue sagebien à aube courbe étudiée par Girard "est aussi appelée Zuppinger dans d'autres pays"
Extrait des documents ci-dessus

Répondre