Turbines PowerPal

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

ericnoharet
Membre
Messages : 1090
Inscription : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par ericnoharet » 12 déc. 2014, 15:07

Bonjour,

Normalement, en montage C-2C on ne dépasse pas 70% de la puissance nominale de la génératrice (moteur)

La chauffe doit provenir de là.

Eric

Avatar de l’utilisateur
dB-)
Site Admin
Messages : 3128
Inscription : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par dB-) » 12 déc. 2014, 19:13

Bonsoir,

en tant que vendeur de turbines Powerpal, je précise qu'il ne s'agit pas d'un de mes clients ;)

Ces petites turbines sont fournies d'origine (comme ici) avec un moteur asynchrone triphasé utilisé en génératrice, qui plus est avec excitation par condensateurs, et de plus avec sortie en monophasé. C'est une solution rustique et très économique, mais il ne faut pas lui demander en plus d'être performante, et ça chauffe !

Chaque fois que le budget le permet, il faut prendre la turbine seule, et lui adjoindre une vraie génératrice asynchrone (soit connectée au secteur, soit en petite puissance excitée par condensateurs avec sortie en triphasé), ou un alternateur du type auto-excité sans balais classe S1 ou du type PMG : et là ça chauffe beaucoup moins, et on récupère plus de puissance électrique.

Sinon 80° en surface du moteur, c'est un peu élevé, d'habitude je vois plutôt de l'ordre de 60°. La limite à 130° est une limite pour l'isolant du fil de cuivre qui constitue le bobinage, le plus souvent les points chauds se situent au niveau des chignons des bobinages. Avec 80° en surface vous devez être au moins à 100° au niveau des chignons.

Enfin si vous placez 2.5 ou 3 kW de charge électrique sur cette turbine, cela me semble beaucoup trop.

=> la turbine est plaquée 2 kW à l'arbre (ou électrique, cela dépend des modèles)
=> comme le moteur est utilisé d'une façon non classique, il est sur-dimensionné à 3 kW par le constructeur (*)
=> si vous avez réellement une tension de 220 Veff sur une charge de 2.5 ou 3 kW monophasée, vous allez rapidement cramer le moteur
=> cela signifie aussi que la turbine est installée sous une hauteur de chute nette supérieure à celle prévue par le constructeur
=> si vous avez bien 3 m de chute, le risque d'abimer le moteur est moindre, mais vérifiez la tension, si elle est trop faible cela surcharge le moteur

Le sur-dimensionnement est nécessaire car l'un des 3 bobinages est beaucoup plus sollicité que les deux autres : un moteur triphasé de 3 kW ne peut pas donner 3 kW sur un seul bobinage ! Le moteur peut bruler car ici un bobinage sera au dessus des 130°, et les deux autres bien en dessous, la carcasse du moteur uniformise la température et on ne s'aperçoit pas du problème (mais ça va venir :D )

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

CF21
Site Admin
Messages : 2738
Inscription : 04 juil. 2012, 15:20
Localisation : Bourgogne, Yonne, moulin Sully sur le Trinquelin

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par CF21 » 12 déc. 2014, 21:32

Merci de vos réponses.

Je confirme que ce n'est pas une installation DBH (hélas...).

Le propriétaire ne cherche pas du tout le rendement, il cherche juste à ne pas voir son seuil dégommé en 2018, donc à justifier d'un usage minimal genre un peu de chauffage en hiver. (Il trouve l'hydro trop compliqué... il est servi, le pauvre homme!)

La chute totale semble être de 5 m sur le site, mais le montage actuel est exploité sur env. 3,5 m et 110 l/s de mémoire. Donc la puissance hydraulique est au-dessus de la puissance nominale de la turbine, surtout qu'il n'y a pas trop de perte (conduite courte entre chambre de mise en charge et turbine)
ChantierAignay1.jpg
Je ne vais pas être très fort pour vous répondre de mon côté, j'ai indiqué la discussion aux personnes avec moi dans la chambre hier (la chambre... d'eau hein :D ), elles viendront peut-être apporter des compléments.

Vous avez vu tout à fait juste KW12, on mesurait 11,7 A sur la sortie de phase. Sur le controleur Crouzet, je ne peux vous répondre, je crois qu'il est censé mesurer la tension au moteur et déclenche le ballast en conséquence (à un niveau de seuil). Mais je n'ai été voir ni la mesure dans le moteur, ni le programme (que j'ai juste ouvert avec M3 Soft et auquel je ne comprends goutte pour le moment).

Je croyais que si l'on ne mettait pas une bonne charge, on serait en surtension au niveau de la génératrice et que c'est là que cela risquait de chauffer. Apparemment, je comprenais de travers, si l'on met au contraire trop de charge, cela va griller.

Faut bien admettre que pour le débutant, c'est fort complexe. Mais fort intéressant ! Bon, on va potasser, il faudrait si je comprend bien :
- ne pas ouvrir l'eau à pleine puissance pour rester dans les 3 kW de la turbine
- ne pas mettre une charge trop importante sur la seule phase
- voir à remettre le contrôleur et les ballasts quand on aura compris pourquoi il se déclenchait dès le démarrage (au lieu de s'activer uniquement en cas de surtension)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

CF21
Site Admin
Messages : 2738
Inscription : 04 juil. 2012, 15:20
Localisation : Bourgogne, Yonne, moulin Sully sur le Trinquelin

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par CF21 » 12 déc. 2014, 21:35

ericnoharet a écrit : Normalement, en montage C-2C on ne dépasse pas 70% de la puissance nominale de la génératrice (moteur)
La chauffe doit provenir de là.
Un point pour que je meurs pas électrocuté et idiot : vous voulez bien dire qu'il ne faut pas que la puissance (hdyraulique à l'arbre et/ou électrique dans les charges) soit au-dessus de 70% de la puissance nominale du moteur, c'est cela ? Donc plutôt à 2 kW.

Avatar de l’utilisateur
moulino51
Site Admin
Messages : 3396
Inscription : 11 févr. 2010, 09:45
Localisation : Région de Reims

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par moulino51 » 12 déc. 2014, 21:39

- ne pas mettre une charge trop importante sur la seule phase
Si je comprends bien, il n'y a qu'une phase qui est utilisée sur cette géné :?:


"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

MONTMOYEN21290
Membre
Messages : 7
Inscription : 03 juil. 2014, 15:56

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par MONTMOYEN21290 » 12 déc. 2014, 22:48

Je suis un des participants aux essais… :roll:

Sur le montage C 2C, nous n’avons pas trouvé d’information sur le mode de calcul, j’ai l’impression qui a été défini sur le calcul de condos tri branché en étoile.
(au lieu d’avoir 3 x C l’on a C entre L1 et L2, 2C entre L2 et L3, charge entre LI et L3)
Le sens des phases semble aussi avoir son importance car dans un premier branchement le générateur refusait d’accrocher.

l’automate fourni avec la turbine ne sert que de régulateur. J’ai du mal à comprendre la logique du programme…
Une seule entrée, une valeur analogique issue d’une centrale de mesure Chinoise.
Un sortie TOR pour un premier ballast
Une sortie TOR pour un deuxième ballast
Une sortie PWM pour un troisième ballast via un relais statique.


Le programme semble récupérer la valeur ana tension de la centrale, la comparer avec 2 fonctions gains A/Bx valeur+c en fonction de constantes numériques (tension) et utiliser une fonction à cames pour les 2 premier ballasts…Bref un peu compliquer à décoder pour moi



Pour la suite…Garder ce système est un peu perturbant pour le proprio et pour le générateur…

Je tenterais bien de rajouter une poigner d' uF, histoire de voir si cela améliore la situation, mais j’ai l’impression que le système est aussi merdique que celui de faire fonctionner un moteur tri sur du mono avec des condos…et perdre la moitié du couple…

Je pense plutôt dans un premier temps supprimer cette automate qui n’apporte pas grand chose pour l’instant (utilisation uniquement en chauffage.)
Brancher des condos en étoile, et alimenter 3 radiateurs entres phases , le générateur restant couplé en triangle . Ce sera une alimentation biphasées sans neutre.

Par sécurité je voudrais installé un relais de découplage commandé par un relais des seuil de tension (histoire de le pas faire fumer les condos), et d’une sonde de température du moteur( histoire de ne plus emmener le moteur chez le bobineur).

Il sera possible de voir ultérieurement la possibilité de couplé le générateur et les condos en étoile, mais il me faut des condos de 400VAC . L’avantage serait de créer un neutre de utiliser les radiateurs en monophasé.
Christian

Avatar de l’utilisateur
moulino51
Site Admin
Messages : 3396
Inscription : 11 févr. 2010, 09:45
Localisation : Région de Reims

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par moulino51 » 12 déc. 2014, 23:06

Et pourquoi ne pas utiliser ce moteur asynchrone directement sur le réseau :?:

Il n'y a pas de triphasé au compteur :?:



"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

MONTMOYEN21290
Membre
Messages : 7
Inscription : 03 juil. 2014, 15:56

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par MONTMOYEN21290 » 12 déc. 2014, 23:14

Je ne sais pas si c'est une solution d'avenir avec l'arrivée des compteurs Linky ...

Avatar de l’utilisateur
moulino51
Site Admin
Messages : 3396
Inscription : 11 févr. 2010, 09:45
Localisation : Région de Reims

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par moulino51 » 12 déc. 2014, 23:22

MONTMOYEN21290 a écrit :Je ne sais pas si c'est une solution d'avenir avec l'arrivée des compteurs Linky ...
Beaucoup de picot-installation fonctionnent sur ce principe, (compteur électronique) l'énergie excédentaire et "donnée" au réseau, mais l'installation gagne en fiabilité et simplicité.
pour moi, c'est un non sens de faire fonctionner un asynchrone comme un alternateur.

Exemple un moulin de 6 Kw/h, avec une PAC, le moulin est autonome en énergie.

En plus si j'ai bien compris, cette installation en PowerPal ne fonctionne que l’hiver pour le chauffage, il suffirait donc d'ajouter un boiler sur le circuit du chauffage central.

Déja commencer par mettre un radiateur de 1000 w par phase serait sans doute mieux que la configuration actuelle.

Vu sur FB la commande de la vanne, simple et efficace :D


"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

Avatar de l’utilisateur
KW12
Membre
Messages : 470
Inscription : 12 juin 2013, 13:09
Localisation : Nord Ouest du Département de l'Aveyron.

Re: PowerPal, moteur qui chauffe

Message par KW12 » 13 déc. 2014, 11:55

Bonjour à tous,
moulino51 a écrit :Déja commencer par mettre un radiateur de 1000 w par phase serait sans doute mieux que la configuration actuelle.
D'accord avec toi moulino51, de plus je pense que se serait mieux de brancher en étoile et utiliser le point étoile comme neutre comme d'ailleurs suggéré par Christian.
Les 3 condensateurs seront entre le point étoile et chaque Phase.
Ils prendront une tension crête de 240 V X 1.414 = 340 V 400 v pour les condo c'est limite il vaudrait mieux 600 V si possible.
Perso pour les radiateurs je prendrai des radiateurs à plusieurs allures de chauffage et je mettrai sur la puissance la plus faible
par exemple 800 W sur chaque phase et réparti dans plusieurs pièces.
Le thermostat seront mis à fond pour que sa ne coupe jamais ce chauffage ne serait qu'un additif permanent.
Gé, je suis d'accord la solution réseau serait bien mieux mais ??????
Ce que je ne comprend pas c'est que l'ensemble ne fonctionne pas avec le montage tel qu'il est commercialisé, peut être avant de bidouiller faudrait il s'expliquer cela?
Pour ne rien casser il y a 2 choses à respecter le courant maxi du moteur et la tension 240 V maxi.
Ensuite prenez des précautions avec les condensateurs faites en sorte que s'ils explosent ils ne vous viennent pas à la figure.
Un condensateur qui explose non content du bruit c'est 10 mètres de bande alu qui part dans tout les sens!!!
Il serait intéressant de voir si le dispositif chinois relié à l'entrée de l'automate produit une tension variant entre 0 et 10V ou une valeur approché en fonction de la tension de la génératrice?

Bon après midi.
KW12.
Petite Pico centrale autonome de 8 KW/H avec Turbine Francis, 12 m de chute et débit ruisseau de 20 à 100 l/s Retenue tampon de 8000 M3 exploitable.la pico centrale est télécommandé depuis la maison situé à 1 Km de distance.(Production annuelle de 6000 à 12000 KW/H selon pluviométrie)

Répondre