Page 75 sur 79

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 28 nov. 2018, 19:34
par PERRET
Bonjour,

A tord ou à raison, je préfère les choses simples.
Pourquoi deux compteurs quand un seul peut faire l'affaire.
Ce qui me dérange principalement c'est la présence éventuelle de deux alimentations différentes sur une installation qui peut conduire, pour un personnel non averti, à des accidents.
Une source unique avec inverseur, pourquoi pas, mais complique un peu les choses.
Il arrivait parfois, sur une installation, des disjonctions multiples sur les annexes lors du fonctionnement de l'inverseur. Naturellement personne sur site au moment du défaut. Vérifications faites, pas de problème d'isolement, tout semblait normal.
Solutionné finalement en remplaçant un disjoncteur différentiel 30 mA par un 300 mA et en temporisant l'inversion sur l'automate.
.
2016 - Inverseur de sources.JPG
.
Et, pour répondre à Herv12, ce n'est pas le prix de l'abonnement qui est en jeu, mais la dépense supplémentaire pour le branchement Enedis tarif bleu dédié.
En l'occurrence, le branchement Enedis, les disjoncteurs, 90 m de canalisation enterrée dans une cour macadamisées et bétonnée, le tableau de répartition, le Consuel, l'inverseur de sources, la puissance limitée en tarif bleu, etc . . Et, surtout, le temps perdu.

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 29 nov. 2018, 17:26
par Herv12
Bonjour Mr Perret,

Oui, le probleme avec les inverseurs de source, c'est que lors du transfert, l'arc se maintient pendant le déplacement du contact, ce qui a tendence a déclencher les differentiels non retardés. Le plus "propre" est d'utiliser deux contacteurs avec un leger delai entre les deux afin que l'arc se désamorce avant la mise en circuit de la seconde source.

Le tout sans parler de la microcoupure génerée lors de la transition qui peut provoquer d'autres consequences.

Dans la mesure du possible, si la taille de l'installation le permets, à mon avis, il vaut mieux opter pour le controle commande et éclairage en 24VDC + batteries. ça resous et simplifie pas mal de problemes. Pour l'outillage, on trouve des onduleurs 24->230V de 6KVA pour un prix trés raisonnable.

L'alim auxiliaire peut alors être soutenue par des panneaux PV quand on produit pas (ou une petite roue hydrau sur le Qr si le gars de la DDT est concilliant...).

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 30 nov. 2018, 06:57
par dB-)
Bonjour,
Qu'il soit établi deux contrats, avec des puissances souscrites différentes pour la consommation et la production, avec des prix d'achat et vente différents, me semble normal sinon évident.
Tout à fait, et le compteur dont je parle ci-dessus est justement capable de gérer plusieurs tarifs différents, selon les heures et selon qu'il travaille en injection ou en consommation.

Les avantages d'un seul compteur sont multiples :

- gain de place ...
- une seule ligne à tirer entre le point de livraison et le local turbine
- l'alimentation des auxiliaires passe sur cette ligne, c'est appréciable lorsqu'il y a 200 m entre les 2
- comme l'indique C.Perret, armoire de régulation plus sûre, par ex. un interrupteur-sectionneur-fusibles en tête coupe toute l'alimentation interne
- finie la commutation de sources, apparue il y a quelques années, et qui compliquait la régulation
Il a toujours été possible de n'avoir qu'une source d'alimentation
Je connais plusieurs cas où Enedis a imposé la double alimentation, et les complications qui s'en suivent.
il vaut mieux opter pour le controle commande et éclairage en 24VDC + batteries.
C'est ce que je réalise presque systématiquement : une partie du contrôle (automate, modem, HMI, capteurs, et autres éléments peu gourmands) est en 24 Vdc sauvegardée (modules Siemens avec batteries gel sans entretien), ce qui permet d'arrêter l'installation proprement lors des coupures réseau, et l'autre partie (bobines de contacteurs et d'électrovannes) est en 24 Vdc non sauvegardée.
Pour l'outillage, on trouve des onduleurs 24->230V de 6KVA pour un prix trés raisonnable.
Je ne vais pas jusque là, l'outillage est soit classique et il attend le retour du secteur ;-) , sinon j'utilise de l'outillage sur batteries (visseuse, perceuse, disqueuse, clé à chocs, ...)
L'alim auxiliaire peut alors être soutenue par des panneaux PV quand on produit pas (ou une petite roue hydrau sur le Qr si le gars de la DDT est concilliant...).
Tout est possible, mais je privilégie les installations simples et dépouillées !

"Dans quelque domaine que ce soit, la perfection est enfin atteinte non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à enlever."

Antoine de Saint-Exupéry

(citation déjà évoquée dans ce sujet !)

Bonne journée

dB-)

Re: Nouveau compteur Linky

Posté : 15 déc. 2018, 22:12
par avalone
Parfois ca crame

Un compteur linky responsable d un incendie.

https://www.midilibre.fr/amp/2018/12/15 ... 474021.php

Cdt

Re: Nouveau compteur Linky

Posté : 17 déc. 2018, 12:02
par Herv12
Encore un autre! Et c'est par chez moi ça,

Sinon pour ceux que ça intéresse vidéo de l’intérieur de la Bête:
Vidéo Intérieur du linky

Le gars semble avoir plus de matériel que de compétences mais bon, vu qu'il est impossible de se procurer un linky pour l'examiner ç'est intéressant.

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 21 déc. 2018, 22:26
par ponsot
Bonsoir, si j'ai bien compris, Je suis obliger d'avoir 2 contrats (un production et un consommation ) pour ma centrale. Je suis en tarif vert et j'ai 88€ht d'abonnement et environ 250€ht de taxe pour une consommation de 130kw/h dans le mois.

Ou alors quelqu'un a une solution a me proposer pour payer un peu moins chaque mois?

Merci pour vos réponses

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 22 déc. 2018, 12:25
par MHEC
Bonjour,
Je suis obliger d'avoir 2 contrats (un production et un consommation ) pour ma centrale
Malheureusement oui, tous les contrats EDF_OA signés après aout 2011, vous devez souscrire un abonnement au tarif bleu pour l'alimentation de vos auxiliaires lorsque la centrale est à l'arrêt.

Je l'ai déjà dit un peu plus haut, pour éviter d'avoir un nouvel abonnement, vous pouvez alimenter vos auxiliaires depuis votre compteur personnel si votre maison est à proximité. Il n'y a pas d'obligation de souscrire un abonnement en tarif bleu pour le soutirage de vos auxiliaires.
Les avantages d'un seul compteur sont multiples
Tout à fait Didier mais ça c'était "avant" comme au bon vieux temps des contrats en H01.

A ce jour, ce n'est plus possible, il faut impérativement un 2ème abonnement pour les auxiliaires en cas d'arrêt de la centrale du coup, les problèmes liés de la bascule production / consommation comme indiqué ci-dessus n'est pas prêt d'être résolu :oops: !!

Bonne journée.

PV

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 22 déc. 2018, 14:19
par dB-)
Bonjour,
A ce jour, ce n'est plus possible, il faut impérativement un 2ème abonnement pour les auxiliaires
justement pas Paul, et c'est ce que j'ai indiqué dans ce message !

Bonne journée

dB-)

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 22 déc. 2018, 18:56
par MHEC
Bonsoir,
Enedis est venu remplacer les deux compteurs d'injection et soutirage Trimaran par un unique compteur Sagecom, qui assure maintenant les 2 fonctions !
Tout à fait Didier, j'ai la même configuration à ma centrale, ENEDIS est en train de changer tous ces anciens compteurs Trimaran en double au profit d'un seul dit PME-PMI et ce compteur Sagecom est là pour justement surveiller qu'il n'y a pas de soutirage sinon… "la prune" :oops: pour les contrats en H07 !!

Bien entendu il faudrait approfondir la question mais on avis, je ne pense pas qu'ENEDIS vous propose sur le même et unique compteur, un abonnement au tarif bleu pour le soutirage et un abonnement au tarif vert ou jaune pour l'injection ?

Je vous laisse méditer.

Bonne soirée.

Control du soutirage par l'ACE6000
Image

Re: Compteurs d'injection et soutirage

Posté : 22 déc. 2018, 20:06
par PERRET
Bonjour,

Le compteur PME-PMI enregistre production et consommation.

Avant le raccordement tarif jaune BT, il avait été signalé qu'il y aurait de légères consommations pendant les arrêts et lors de la remise en marche.
Pas d'objections des deux interlocuteurs ERDF venus de Lille pour voir l'installation.

Chaque mois, dans la publication des données de comptage envoyé par courriel par Enedis, ces consommations figurent et n'ont jamais fait l'objet de remarques.