Graissage, graisse, huiles, lubrification

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

Répondre
Andriu

Re: Restauration, traitement anti corrosion, lubrification

Message par Andriu » 22 févr. 2013, 13:59

Le brai gras est donc le produit qu'il nous faut !
Comment le faire ? N'y a-t-il pas d'anciens ouvriers de Dumont ou autre anciens constructeurs, qui pourraient nous renseigner ?

Avatar de l’utilisateur
From
Membre
Messages : 544
Inscription : 02 mars 2010, 10:59
Localisation : Région Rhône Alpes / Jura

Re: Restauration, traitement anti corrosion, lubrification

Message par From » 22 févr. 2013, 14:02

Si vous n'êtes pas trop pressé je peux vous en faire parvenir quelques litres : mais il faudra attendre une température moins froide , car comme il est stocké au froid je ne pourrais pas l'extraire du fut dans l'immédiat....
Moulin équipé 30 kW hydro ( Francis C. Dumont en chambre d'eau)+ 21 kWc solaire dans l'Ain.
Centrale de 105 kW ( Francis double sous bâche C. Dumont 75 kW et Francis sous bâche P. Bouvier 30 kW) dans le Jura.

HGT

Re: Restauration, traitement anti corrosion, lubrification

Message par HGT » 22 févr. 2013, 14:54

Bonjour,

Est ce que ce ne serait pas de la graisse belleville ?

Slts

Andriu

Re: Restauration, traitement anti corrosion, lubrification

Message par Andriu » 23 févr. 2013, 10:57

Merci François pour votre proposition, je vais attendre la réapparition du soleil, avec un peu moins de froid.

En ce qui concerne la graisse, c'était peut-être de la Belleville, en tout cas on distingue parfaitement les traces sèches de graphite, qui noircissent les doigts, comme des mines de crayon à papier, et le métal est neuf en dessous!

La graisse Bleue Belleville spéciale étanchéité totale, ultra haute tempèrature, vaut-elle la graisse de Matt Chem : Lubmare graisse marine ?

HGT

Re: Restauration, traitement anti corrosion, lubrification

Message par HGT » 24 févr. 2013, 17:40

Bonjour,

La graisse belleville à l'époque était noire et très très amoureuse.

Slts

Fourreau

Lubrification coussinets en bronze

Message par Fourreau » 05 mars 2013, 14:14

PA240275.JPG
Bonjour,
Pour la lubrification des coussinets en bronze de notre turbine Hercule Progres de 1903, d' une dizaine de Kw, nous voudrions savoir quel type d'huile devons nous mettre:
Diamètre des soies= 55 et 57 mm, graissage par bagues( introuvables dans le commerce). Vitesse de rotation 850 t/mn.
Par réaction de denture et pour tansmission de la puissance, le portage des coussinets doit se faire en partie supérieure .
Pour le couple pignon, roue à chevrons, il devait être graissé par du galipot au vu de ce que nous avons trouvé, nous pensons mettre de la graisse assez consistante, le pignon est claveté sur l'arbre mais n'est pas fixé longitudinalement, c'est une butée à billes et une contre butée acier qui règle l'ensemble.
Les réglages vont peut être cotons à réaliser,
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
PERRET
Membre
Messages : 852
Inscription : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Lubrification coussinets en bronze

Message par PERRET » 05 mars 2013, 16:14

Bonjour,

Si le palier inférieur peut être rendu étanche, et comme l'ensemble semble être sous carter, pourquoi pas essayer de graisser par une huile assez épaisse (ISO - VG 320) avec un système permettant par barbotage une remontée d'huile sur le renvoi d'angle à denture Citroën.

Une question se pose, est-ce que ce renvoi d'angle, de belle facture, est d'origine ? Il me semble qu'en 1903 les dentures chevron, d'origine polonaise, n'étaient pas fabriquées en France.
Claude PERRET
Moulin de la Plaine à Marle (Aisne)
Turbine Kaplan SHM : 4.950 l/s / 3 m - 215 t/mn - roue : Ø 1,25 m

FABIEN 81
Membre
Messages : 164
Inscription : 24 juil. 2010, 08:52

Re: Graisseurs automatiques

Message par FABIEN 81 » 01 mai 2014, 18:23

Bonjour,

Je déterre ce vieux sujet pour avoir l'avis final de Db sur les graisseurs automatiques. (le temps passe ça fait déja 2 ans :lol: )

C'est vrai que moi aussi je trouves que le graissage des génératrices ou roulements est souvent très important.

Graissage des paliers d'après les constructeurs de mes machines

Petite turbine 85gr 2000 heures 42.5 gr 1000h 180 tr/min
Génératrice 40gr 6000 heures 6.7 gr 1000h 1000 tr/min

Grosse turbine 116gr 2000 heures 58 gr 1000h 105 tr/min
Génératrice 60gr 6000 heures 10 gr 1000h 1000 tr/min


toutes les 2000 heures vérifier l'état de la graisse,
toutes les 20000 heures changer la graisse.

Le graissage des 1000 heures c'est moi qui l'ai "instauré" ils n'existent pas a l'origine, je pense que plus régulier mieux c'est, les roulements chauffent trop (a mon avis) après le graissage lourd. J'ai suivi le graissage de l'ancien propriétaire avec de la graisse graphitée, peut être pas super adaptée, (celui ci disait que comme ça, si on oublie un graissage la mécanique le pardonne) 1 coup=1gramme, je n'ai jamais démonté pour vérifier l'état de la graisse, ni la changer. ( :lol: elle est noire! vue lors d'un gros démontage)

Les graisseurs a plie sont a mon avis a surveiller de très près (j'ai vu de la casse, le bol avait éclaté avec la pression...), puis c'est un budget!

slts
Bonne soirée,
Fabien
Fabien,
Banki Cink 2 et 4 m3/s, 90 et 160 kw sous 5.8 m, génératrices Siemens 1000tr min. Et une ossberger 110 kw...

Avatar de l’utilisateur
MHEC
Site Admin
Messages : 1546
Inscription : 05 juin 2010, 23:58
Localisation : champagne-ardenne
Contact :

Re: Graisseurs automatiques

Message par MHEC » 02 mai 2014, 19:38

Bonsoir Fabien,

Sur ma machine c’est beaucoup plus simple, le graissage se fait tous les 500 h ou tous les 15 jours :
- 1 coup de pompe à main avec de la graisse UNIREX N3 de chez EXXON de la géné (2 graisseurs) et du multi (1 graisseur).
- Remplissage du pot à graisse du graissage automatique avec de la Mobilux EP2 de chez MOBIL.

Pour info, le graissage automatique a été programmé 3 mn toutes les heures.

Ça fait maintenant 10 ans que ça tourne, aucun problème de graissage, palier lisse => toujours froid, roulements génératrice => température de la géné, jamais chaud donc, tout "baigne" :)

PV
Microcentrale HydroElectrique de Chappes
Turbine Kaplan double réglage THEE : 10 m3/s / 2,80 m - 145 t/mn - Ø roue 1,80 m.
Génératrice: ABB de 220 kW, Multiplicateur: HANSEN, Production: 1 000 MWh/an.

Image
Site web: Moulin de Chappes.com

Avatar de l’utilisateur
PERRET
Membre
Messages : 852
Inscription : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Graisseurs automatiques

Message par PERRET » 03 mai 2014, 17:11

Bonjour,

Suite au rebobinage d'une génératrice pour une tension différente, les roulements ont été remplacés.
Un à rouleaux - NU319 - et l'autre à billes - 6319 - (Ø 100 x 200 x 40 mm).

Près de 400.000 h de service en 50 ans. Jamais démontés ou nettoyés. Mais le graissage a toujours été fait régulièrement : 1 ou 2 coups de pompe à graisse tous les 3 mois ( ± 0,5 cm3 ).
Au cours de ces cinq décennies, les graisses utilisées ont été extrêmement variées. En dernier, c'était une graisse au MSO2 (CERAN MS de Total)

Utilisés dans de bonnes conditions, ces roulements n'ont pris aucun jeu et auraient pus être conservés si le bobinier ne les avaient pas surchauffés localement pour les extraire.
Où est le savoir faire ou la conscience professionnelle ? Société de consommation ?

Par contre, remarqué sur un palier lisse en bronze faiblement chargé (Ø 90 x 180 mm) avec jeu diamétral important (3/10), un échauffement notable d'environ 15°C par rapport à la température ambiante.(Pertes par frottement : environ 80 W) soit environ 600 kWh par an.

En remplaçant l'huile, épaisse, (ISO VG 320) par une huile plus fluide (ISO VG 90), l'échauffement est descendu à 8°C.
Un autre essai serai de remplacer cette huile par une huile moteur (par exemple W 10-40)

En conclusion, pour nos installations, un graissage automatique par pompe à graisse (Bijur ; Balmo ; etc..) ne s'impose que pour des paliers peu accessibles ou travaillant dans des conditions difficiles (palier sur dôme et butée, éventuellement axes des directrices dans les turbine hydrauliques).
Claude PERRET
Moulin de la Plaine à Marle (Aisne)
Turbine Kaplan SHM : 4.950 l/s / 3 m - 215 t/mn - roue : Ø 1,25 m

Répondre