Présentations, nouveaux membres, contacts

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

EricS
Membre
Messages : 9
Enregistré le : 27 nov. 2019, 18:12

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par EricS »

Bonsoir,
il y a l'adsl :)
sinon oui c'est une roue de dessous (sur l'image elle tourne en sens antihorlogique)
la vanne qu'on voit sur la photo du bief est juste une des vannes du barrage.
l'alimentation de la roue se fait via un canal sous la route, et la vanne de commande de roue est à l'abri dans le bâtiment aussi.

avalone
Membre
Messages : 128
Enregistré le : 28 févr. 2015, 12:22
Localisation : Poitou charentes

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par avalone »

bonjour, pour être certain du type de roue que vous détenez, il nous faudrait une photo de la vanne de roue et une autre de la forme du coursier. c est ces deux éléments qui définirons si c est une roue de poitrine ou par dessous.

ou une schéma de votre roue

cdt
Avalone
__________________________________________________________________________________________
C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas
Victor Hugo

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par dB-) »

Bonjour,

je ne parlais pas de la vanne en bord de route, mais de celle qu'on devine sur le coté gauche de la photo de la roue.

On peut avec quelques calculs simples estimer grosso modo la puissance à l'arbre d'une roue en dessous :

Roue en dessous.png

Ce sont des roues simples, plus rapides, plus légères, et moins coûteuses que les autres roues, mais leur rendement n'est pas terrible, on peut partir sur 20 % pour dégrossir le problème.

- la hauteur de chute au niveau du moulin est égale à la différence d'altitude entre les points 1 et 2
- comme il faut bien évacuer l'eau utilisée, il y a une chute après la roue, et la hauteur de chute "active" n'est que H sur le croquis, disons 2.50 m
- partant de là, la vitesse d'eau à la sortie de l'injecteur (vanne inclinée) est égale à racine(2 * g * H) soit ici 7 m/s
- quand on lève l'injecteur, l'eau "se bouscule" comme des Parisiens dans le Métro ;) et il faut appliquer un coefficient de contraction
- disons 0.8 pour commencer et levons de 0.20 m cette vanne de 1.20 m de large, le débit sera la section (corrigée par la contraction) * la vitesse
- soit ici 0.2 * 1.2 * 0.8 * 7 = 1.3 m3/s
- à vide (roue débrayée de ses mécanismes), la vitesse tangentielle de la roue est à peu de chose près celle de l'eau, soit 7 m/s
- en charge on prend à la louche 50% de la vitesse à vide, soit 3.5 m/s
- la roue mesure 1.9 m de rayon, disons 1.7 m au milieu des augets, la vitesse utile N sera 3.5 / 1.7 = 2 rds/s soit 20 tr/min
- remarque : à débit constant, la vitesse y étant moitié, la hauteur d'eau dans les augets est le double de celle du jet, soit ici 0.40 m
- la puissance de l'eau est égale au produit (débit * hauteur * g) soit ici 1.3 * 2.5 * 9.8 = 32 kW
- la puissance à l'arbre sera la puissance de l'eau fois le rendement de la roue soit 32 * 0.2 = environ 6 kW

Oui je sais je sais ;) , ces calculs sont simplistes et approchés, mais ils permettent au moins de voir rapidement que la roue ne prend pas 4800 l/s et ne fournit pas 35 kW à l'arbre !

PS : après multiplication et un petit PMG, vous auriez alors environ 3 ou 4 kW électriques, ce qui est précieux et vous permet d'être totalement autonome en énergie si le logement est très bien isolé, sinon d'assurer l'éclairage et le fonctionnement des appareils, le chauffage étant par exemple confié à un poêle de masse. (pub gratuite, lien pris au hasard sur le Web !)

Bonne journée

dB-)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

EricS
Membre
Messages : 9
Enregistré le : 27 nov. 2019, 18:12

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par EricS »

Bonsoir,
la vanne que l'on voit n'est qu'une vanne du barrage, je regarde pour mettre des indications sur photos.
en fait l'eau qui arrive à la roue passe sous la route et il n'y a pas de vanne entre le bief et la roue , mis à part la vanne de commande de débit pour la roue (vanne ouvrière ? il faut que j'apprenne le lexique).

Ensuite, oui évidemment 35KW à l'arbre me semblaient loin au dessus de la réalité :) j'ai mis quelques données au hasard dans calculroue, comme l'épaisseur des pales etc.

Hauteur de chute oui niveau du bief et niveau de canal de fuite environ 3M
après roue de poitrine ça je n'en sais rien , mais dans mon souvenir oui, l'eau arrive sur la roue "assez haut" en tout cas elle n'attaque pas uniquement quelques auges en bas. je pencherais pour ce type de roue...mais pas de certitude.

EricS
Membre
Messages : 9
Enregistré le : 27 nov. 2019, 18:12

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par EricS »

Alors, le barrage et ses vannes:
Image

l'arrivée d'eau sous la route avec l'emplacement de l'axe de roue , qui me ferait tout de même penser à une roue de poitrine/

Image

Et l'axe de roue et canal de fuite :

Image

Pour rappel , le débit moyen est de 1,8M³/S donc pas grand chose, mais mon but n'est pas de faire fortune avec ce moulin :) c'est juste d'optimiser la production personnelle, et ne pas investir dans du matériel surdimensionné .

question été il y a déjà des panneaux solaires qui font le travail, et il y a aussi un poêle à pellets qui va bien , nous ne recherchons pas le rendement à tout prix en gros .

Gilles21
Membre
Messages : 696
Enregistré le : 08 sept. 2010, 14:04
Localisation : Côte d'Or

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par Gilles21 »

Bonjour EricS

Plutôt sympa votre moulin !
Quand on regarde la forme des augets, on peut penser que c'est bien une roue de poitrine ( elle ressemble beaucoup à la roue du moulin de CF21 qui en est une également ). Il faudrait relever le plan de la vanne ouvrière et mesurer à quelle niveau se fait l'injection par rapport à l'axe de la roue.
Bonne journée.
Gilles 21

dch27
Membre
Messages : 119
Enregistré le : 19 nov. 2014, 22:09
Localisation : Normandie - Eure

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par dch27 »

penser aussi au dégrilleur à installer au bord de la route....sinon c'est la croc à 4 doigts avec un manche de 3m, 4 fois par jour en automne.... :oops:

EricS
Membre
Messages : 9
Enregistré le : 27 nov. 2019, 18:12

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par EricS »

Bonjour,

oui il est très sympa ce moulin merci.
alors pour la hauteur d'attaque de l'eau sur la roue je n'en sais rien , je n'ai pas voulu montrer trop d'intérêt lors de la visite, donc je me fie un peu à ma mémoire...
j'habite à 750 km de là (je suis en Belgique) et ce sera avant tout une maison de vacances au début. j'ai des cousins qui sont tout près et qui y passeront tous les jours.

la grille fait à peine deux mètres de large et est très accessible, mais peut être faudrait il placer une dérivation à flottants en amont... je ne sais pas trop.
en principe je serai là bas début mars , si des gens du forum ne sont pas trop loin de Bressuire ils sont les bienvenus.

merci

ludo74
Membre
Messages : 4
Enregistré le : 22 mars 2020, 23:19

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par ludo74 »

Bonjour à tous,

Je me suis inscrit sur ce forum car je suis propriétaire d'une maison au bord d'un torrent de montagne à 1000m d'altitude en Haute Savoie et j'ai depuis quelques temps l'envie de mettre une petite turbine dans ce torrent. Seulement à creuser un peu le sujet je me pose beaucoup de question, et j'ai l'impression qu'installer quelque chose chez moi sera beaucoup d'effort pour peu de bénéfice.
J'espère donc avoir des avis de spécialistes/connaisseurs afin de savoir ce que je peux espérer dans ma situation, savoir s'il faut encore que je garde ce projet en tête ou que je l'oublie.

Pour décrire le site: Bien que s'agissant d'un torrent de montagne il n'est pas si raide.
Ma parcelle se trouve le long du torrent, mais je n'ai réellement qu'une longueur d'environ 8m le long du torrent avec sur cette distance moins d'un mètre de dénivelé. Sur le reste de la parcelle une petite bande de terrain ne m'appartenant pas me sépare de la rivière.
Si j'obtiens les autorisations pour tirer une conduite vers l'amont, en déployant environ 200m linéaires j'atteint un dénivelé de 15 mètres.
Ce torrent a un débit actuel d'environ 250l/s, qui parfois double je pense, ne tari jamais mais diminue peut-être de moitié aux périodes les plus sèches (je n'ai jusque là jamais cherché à estimer le débit à ces moments). Je n'ai fait qu'une estimation très grossière de la vitesse en surface et de la section, très imprécise car dans le torrent il n'y a aucune portion avec mouvement d'eau régulier/linéaire a cause de nombreux rochers émergeant.

J'ai au début pensé à une turbine vortex basse chute de type powerpal, mais je me dis d'une part qu'aménager une chute suffisante sera délicat chez moi, et ensuite que je devrais prélever une trop grosse proportion du ruisseau (ce torrent abrite par exemple des truite, et je tiens (je n'aurais d'ailleurs certainement pas le droit d'en faire autrement) à préserver leur habitat).
Il me faudrait alors tirer une conduite vers l'amont pour bénéficier de plus de puissance avec moins d'eau. Mon raisonnement tiens-t-il la route? Voyez vous les choses autrement?

Je ne tiens pas a m'équiper de parc de batteries, du coup j'imagine que la puissance que j'en tirerais ne sera jamais suffisante pour une autonomie de la maison, et le plus cohérent serait alors la revente à EDF. Avec peut-être une production moyenne équivalente à la consommation moyenne de la maison (23KWh/jour en hiver si je chauffe à l'électricité, 8KWh/jour en été, qui devait dans le futur être réduite par la construction de panneaux solaire themique pour le chauffage et le chauffe eau).

Concernant la conduite forcée, quel est le matériau utilisé habituellement? J'imagine que le PVC d'assainissement est trop fragile, même en cr8 ou 16. Peut-être du PVC pression ou uniquement du PEHD? Je crains un peu le coût de la canalisation vu sa longueur.
Comment est-elle installé en général? En aérien je craindrait qu'il gèle (le torrent ne gèle jamais complètement mais la surface et les bords oui). Noyé dans le lit du torrent il risquerait bien moins de geler mais serait vulnérable aux impacts lors de crues, et enterré vu la distance à parcourir et la configuration des lieux ce serait un travail injustifié pour une toute petite installation...

Autres questions subsidiaires:
-A quel point une cuve de désablage/décantation est-elle utile/indispensable?
-Une petite génératrice supporte-t-elle des charges actives? Quel matériel faut-il envisager pour pouvoir connecter n'importe quel appareil dessus sans soucis?
-Une génératrice supporte-t-elle de tourner à vide ou à très faible charge? Chez moi les coupures électriques sont relativement fréquentes et durent parfois plusieurs jours/semaines. J'aimerais tant qu'à avoir une installation pouvoir la laisser en service même quand EDF n'est pas en mesure d'absorber le surplus de production. Faut-il du fait une régulation et des résistances ballast?
-Faut-il s'attendre à une installation bruyante? J'imagine abriter la turbine dans une petite cabane dont je peux soigner l'étanchéité à l'air, mais des voisins habitent juste de l'autre côté du ruisseau où je pourrais implanter la turbine, il ne faudrait pas qu'ils soient incommodés (le ruisseau est déjà bien bruyant et participerait peut-être à couvrir le bruit d'une turbine).
-Dernière question: un petit équipement peut-il être de qualité sérieuse? Je veux dire par là, une fois que l'installation est (bien) faite, mis à part un graissage régulier et nettoyage périodique des grilles peut-on être relativement tranquille ou faut-il s'attendre à avoir régulièrement des pannes/réglages à gérer?

Si certains d'entre vous ont des photos de petites installations en montagne à me présenter je serait intéressé pour mieux me rendre compte.

J'attend vos réponses ;)

Ludo

DPM
Membre
Messages : 582
Enregistré le : 02 juil. 2012, 11:41

Re: Présentations, nouveaux membres, contacts

Message par DPM »

avant toute chose, première étape sine qua non : contacter les joyeux drilles de la DDT pour ce projet à créer de toute pièce visiblement... pas la peine de perdre du temps en conjectures s'ils vous objectent un refus catégorique ou des prescriptions environnementales allucinantes....

Répondre