Alternateurs bobinés et à aimants permanents

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

quervet
Membre
Messages : 30
Enregistré le : 17 mars 2011, 19:03

Re: Réguler la charge d'un générateur synchrone à vitesse fixe

Message par quervet »

Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Réguler la charge d'un générateur synchrone à vitesse fixe

Message par dB-) »

Bonsoir,
il faut juste "se farcir" la documentation technique, bien appréhender ce que fait exactement l'appareil, et le paramétrer.
et justement, quand on regarde les caractéristiques des 3 matériels ci-dessus, on se rend compte qu'ils ne sont pas appropriés :triste1:

- il faut 16 kVA en monophasé, soit bien plus que les 6 kW ou 3 kW des matériels proposés
- l'installation est alimentée par un alternateur, dont la fréquence est potentiellement fortement variable, contrairement à celle d'un onduleur
- si la vitesse varie trop, l'AVR de l'alternateur diminue la tension ou stoppe la production : risque important de "pompage"
- enfin l'installation n'est pas connectée au réseau "stabilisateur", contrairement aux 3 matériels proposés

L'autoconsommation de la production électrique d'une petite turbine non reliée au réseau n'est pas un sujet facile, dès lors que l'on veut quelque chose de simple, peu coûteux, qui délivre un courant alternatif propre, stable en tension et fréquence, et cela quelle que soit la charge !

Personnellement, pour l'installation de Miles, j'utiliserais un petit API mesurant la vitesse de l'alternateur via une roue dentée et un capteur inductif, et qui soit commanderait en tout ou rien 8 sorties avec sur chacune une charge de 2 kW, soit commanderait un gradateur + filtre avec une seule sortie ballast de 16 kW.

Bonne soirée

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Max_B
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 17 août 2016, 14:12
Localisation : Alpes

Re: Réguler la charge d'un générateur synchrone à vitesse fixe

Message par Max_B »

@db pourquoi pas comme mentionné pour un de vos autre montage une mesure de la fréquence derrière un transfo de sonnerie. J'ai trouvé ça malin. Moi j'ai pris une alim' standard sur une prise mais c'est moins bien car pas enfichable dans le tableau.

Sinon, plus haut dans ce fil (maintenant qu'il est mixé) il y a la référence au produit Hydrocontrol. Je les trouve pas mal, même si db à qq reserve. Avec des commandes de puissance à relai statique (thyristor Celduc), ça fait exactement ce qui est demandé. S'il faut que je change mon truc bricolé (mais super réglé customisé) je ferais sans doute ça (ou une armoire sur mesure par db peut-être ?)
Moulin de montagne, hors réseau, banki-crossflow indéterminée (ancienne), alternateur Mecc-alte.
H 10m, Q maxi 0,1, Q actuel 0,070. Production électrique nette 3.3kW

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Réguler la charge d'un générateur synchrone à vitesse fixe

Message par dB-) »

Re,
@db pourquoi pas comme mentionné pour un de vos autre montage une mesure de la fréquence derrière un transfo de sonnerie.
Oui c'est vrai, je l'avais oublié ce montage :lol:

Réalisé à l'époque avec des composants de récupération, et donné à un ami qui auto-produit avec une petite Pelton : l'automate surveille la fréquence du courant et alimente si besoin dans un sens ou dans l'autre un moteur de machine à laver, qui ouvre ou ferme le pointeau de la turbine :ghee:

2009-01-05 121.JPG

Ce montage rustique convenait (et fonctionne toujours à ma connaissance) car la charge était uniquement du chauffage électrique, et supportait des variations de fréquence ainsi que des corrections lentes.

Si l'on veut surveiller précisément la fréquence du courant produit par l'alternateur (fréquence de 50 Hz soit une période de 20 ms), il est délicat de le faire (du moins rapidement) avec un nano automate car il a lui aussi un temps de cycle d'une vingtaine de ms ... Avec un simple comptage il faut attendre plusieurs secondes pour avoir quelques % de précision, et plus on attend plus le risque de dérive est important.

Pour y remédier, on peut utiliser un oscillateur externe stable à 5 kHz par exemple, et un compteur rapide de l'automate fenêtré par l'entrée fréquence : en 20 ms on comptera 100 cycles et on aura donc une précision de 1%.

Plus simple encore, si on utilise une roue polaire à 60 pôles sur l'alternateur à 1 500 tr/min, on obtient directement un signal à 1 500 Hz, rapide et facile à mesurer précisément avec un API en utilisant une entrée de comptage rapide : en 20 ms on a déjà une mesure précise à environ 3%

Bonne soirée

dB-)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Max_B
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 17 août 2016, 14:12
Localisation : Alpes

Re: Alternateurs bobinés et à aimants permanents

Message par Max_B »

Ah oui, moi je mesure sur une période, voire une demi, sur interruption du Pi, qui a un compteur en microseconde, pour réguler sur 20 000. C'est pas dans la même classe de processeur…
Moulin de montagne, hors réseau, banki-crossflow indéterminée (ancienne), alternateur Mecc-alte.
H 10m, Q maxi 0,1, Q actuel 0,070. Production électrique nette 3.3kW

avalone
Membre
Messages : 128
Enregistré le : 28 févr. 2015, 12:22
Localisation : Poitou charentes

Re: Alternateurs bobinés et à aimants permanents

Message par avalone »

Bonjour,

je ne suis pas tt a fait dans la bon thème ( Moteurs et génératrices asynchrones ) mais plutôt Synchrone:

Alternateur synchrone. est ce que le principe et réversibilité vous a déjà été constaté a cause de la proximité d un transformateur. 20 000V 400V.

j'ai un doute sur une faisabilité d'installation d'une 30 Kva a proximité ( - de 30m câble ) d'un transformateur de 250 KvA 20 000 400v via une armoire de distribution.

j'ai bien peur que le la génératrice devienne moteur.......... sous l impulsion du transfo...... est ce que le régime de neutre aurait une incidence?

cdt
Avalone
__________________________________________________________________________________________
C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas
Victor Hugo

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Alternateurs bobinés et à aimants permanents

Message par dB-) »

Bonjour,

j'ai déplacé le message dans le bon sujet ;-)

Je n'ai pas eu de soucis avec une petite installation réalisée il y a quelques années et équipée d'un alternateur de 36 kVA connecté au réseau, mais le transfo était assez loin.

A priori je ne vois pas ce qui pourrait poser un problème avec un transfo proche ? Si la turbine produit l'alternateur injecte, et si elle freine il consomme.

Bonne journée

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

juju42
Membre
Messages : 35
Enregistré le : 09 févr. 2016, 00:15
Localisation : Puy de Dôme

Re: Alternateurs bobinés et à aimants permanents

Message par juju42 »

PERRET a écrit :
14 nov. 2019, 10:55
Il a existé alors des postes de TSF, dit "tous courants", dépourvus de transformateur d'alimentation et pouvant alors fonctionner sous une tension continue ou alternative. Prévus pour 110 V, une résistance chutrice était livrée avec, pouvant être insérée entre la prise murale et le cordon, pour pouvoir le faire fonctionner sous ± 200 V
Je ne pensais pas avoir une telle relique raccordée sur mon installation.

Il y a un coffret électrique mural, je vous posterais la photo ainsi que celle de la boite de raccordement des phases.
En tout cas ce moteur est pour le moment bel et bien raccordé et il fonctionne aussi bien en moteur que génératrice.

mouche
Membre
Messages : 37
Enregistré le : 01 déc. 2015, 21:49
Localisation : Ariège

Re: Alternateurs bobinés et à aimants permanents

Message par mouche »

Bonjour,
Pour coupler un alternateur au réseau on utilise bien sur un synchro coupleur.

Mais je souhaiterais savoir ce que vous pensez de la technique suivante :
1°) Amener l'alternateur à une vitesse proche du synchronisme (comme pour une génératrice asynchrone)
2°) Ne pas alimenter le rotor (le laisser en circuit ouvert)
3°) Coupler le stator
4°) Alimenter le rotor en augmentant la tension à partir de zéro.

Pour ma part j'ai appliqué cette technique sur ma génératrice (moteur) à rotor bobiné (lors de mes essais de vitesse variable) et cela me permet de coupler en totale douceur. La seule différence est que j'injecte au rotor un courant triphasé au lieu d'un courant continu pour l'alternateur mais je pense que cela devrait être possible...

Mouche.

segretain
Membre
Messages : 166
Enregistré le : 02 août 2010, 12:58

Donc

Message par segretain »

Bonsoir,

En aucun cas on ne peut coupler un alternateur sans exciter la roue polaire.

Les conditions de couplage sont:
1 même vitesse de rotation (cad même fréquence des tensions)
2 même tension réseau et alternateur
3 même phase: l’écart de phase entre la tension réseau et la tension alternateur très faible.

Les conditions les plus importantes sont la fréquence et l'écart de phase. Toute écart lors du couplage se traduit par un échange d'énergie mécanique
entre le réseau et l'alternateur. L'échange peut être en accélération comme en décélération, cela dépend de l'état de l'alternateur avant couplage.
Par contre un écart de tension même 5% sera sans effet, car cela correspond à un échange d’énergie réactive, juste que le courant sera lors du couplage plus important.

Certains alternateurs disposent d'enroulement supplémentaire au niveau du rotor qui sont en court circuit: cette enroulement supplémentaire appelé
amortisseur de Leblanc . Il permet un démarrage de l'alternateur en mode asynchrone tout comme un moteur.


Cordialement Frédéric.
Segrétain Frédéric, Vieux moulin de Pontivy
50 kW, turbine kaplan Camille Dumont

Répondre