Turbines Fontaine

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

Répondre
Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Turbines Fontaine

Message par dB-) »

Bonjour,

en cherchant des informations sur les anciens constructeurs de turbines Royer et Joly ainsi que Singrün à Epinal, je suis tombé sur le livre Epinal à la belle époque" de l'abbé Robert Javelet.

Court extrait :

"Mais Epinal avait d'autres industries, dont certaines étaient corollaires du Textile. Proche de la Vôge aux larges cultures de pomme de terre, la cité s'enrichit de féculeries (7) et glucoserie (Schupp, au faubourg St-Michel). En 1872, les fabriques les plus prospères étaient la vermicellerie et amidonnerie Morel-Winckler avec 45 ouvriers, la clouterie Boiteux avec 12 et la carrosserie Marchand avec 55.

Certes, il ne faudrait pas laisser sous silence les imprimeries d'images, Pellerin et Pinot, qui employaient 140 ouvriers en 1874 (100 seulement après fusion 121). A la même date, Kampmann (40 ouvriers) fondait sa manufacture de chapeaux de paille. Panama, palmiers, paillecousue, manille, tous ces produits étaient livrés... comme les images, au monde entier. En 1886, la chapellerie feutre employait 21 ouvriers et l'amidonnerie Dufour 45. La tannerie Haffner (20 ouvriers) était réputée. Rue du Chapitre, Georges Aimé fabriquait de la pâte à papier (18 ouvriers). Quant aux brasseries, elles ne manquaient pas. La brasserie Hermann avait, 34 quai des Bons-Enfants, la plus flatteuse notoriété et les Spinaliens des dimanches y venaient boire volontiers la bière fraîchement fabriquée.

Pour le bâtiment, 7 entreprises de maçonnerie, 1 marbrerie, 14 ferblanteries, 15 menuiseries. Citons aussi, à propos du travail du bois, 3 saboteries. Pour le fer, il y avait l'atelier Fricadel, faubourg de Nancy, et la fonderie Dubois. Royer construisait des machines agricoles, rue de la Gare, et Maletête, au faubourg Dogneville. En 1913, les ateliers de construction mécanique étaient au nombre de 10: entre autres, 2 chaudronneries: Méline et Petitmangin. Le faubourg de Nancy était illuminé par les coulées de la fonderie Dispot qui n'était pas la seule; il y avait Méline, encore, Colnot, Royer-Joly et, à Golbey, Singrün (depuis remplacé par l'épicerie en gros La Jeanne d'Arc).

Golbey, avec les 4 usines de la Plaine, connaissait une extension rapide. En 1912, les réservoirs de la Sté Desmarais s'y alignaient entre le canal et la voie ferrée de Mirecourt. Par contre, Chantraine avait vu fermer, en 1886, sa fabrique de couverts que Poignon rétablit, 11,rue de la Louvière. La cité des cheminots était vouée au dépôt... ou à l'armée. Epinal, par contre, voyait se multiplier entreprises et artisanats: atelier de nickelage, de mosaïques, de charronnage, 3 de carrosserie, 6 fabriques de meubles. Baffray (ô merveille de la chimie!) faisait de la glace artificielle (31).

L'industrie nouvelle était celle de la lumière. A la fabrique de chandelles Georges, rue des Casernes, avait succédé l'éclairage à acétylène «Lemuhot et Louviaux ».Ces derniers se vouaient également au gaz et à l'électricité. Zaepfer se limita à l'électricité; mais l'Usine à gaz du Nord et de l'Est devint l'unique producteur de lumière. Sans doute en profita-t-elle pour augmenter abusivement ses prix ? Le 13-2-1913, 450 consommateurs s'insurgèrent. Devant l'obstination de la Compagnie, ils décidèrent de produire eux-mêmes leur lumière: leur station s'installa 15, rue des Minimes dans l'imprimerie Pernot, baptisée «l'îlot Sans Souci». Toute la «Petite Ville» en bénéficia ..."


Incroyable, tout ce tissu industriel disparu ... :-(

Bon W.E.

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Premol
Membre
Messages : 5
Enregistré le : 18 mai 2019, 06:38

Re: Turbines Fontaine

Message par Premol »

Bonjour a tous et particulièrement un amical salut a Didier Beaume ,qui m'avait aidé a identifier la turbine du moulin que j'ai acquis il y a un peu plus de 5 ans ! et m'avait conseillé !

J'avais un pseudo "gepebus " a l’époque ,mais l'ayant oublié après ces années , je l'ai remplacé par Premol (nom de mon moulin ) car j’étais resté longtemps inactif .

Nous avions échangé alors sur des micro vibrations que je sentais sur l'arbre vertical , qui en fait ne provenaient pas de la turbine ! donc tout allait bien , pendant ces années j'ai fait des gros travaux dans la partie habitation qui m'ont accaparé, la turbine étant fonctionnelle a petit debit (hors inondations et nous en avons eu une très importante en 2016 !)
Ces travaux sont enfin terminé ! et le moulin est devenu un lieu très agréable , j'ai fait curer le bief aussi qui était assez envasé ! et profondément modifié l’installation Electrique afin de sélectionner les circuits qui sont alimenté par la turbine ! la puissance nominale est de 20CV , averc un système de régulation italien " tachicontrole" ] Ce sont des résistances dans lesquelles la gêné triphasée débite pour réguler la fréquence et seules 2 phases sont utilisées par ce système , j’ai donc au maxi un potentiel de 6 a 8 KW quand tout va bien !

Ci joint des photos de l'installation

DSC01841.JPG
grand pignon s d m.jpg
grande poulie plate.jpg
courroie plate et poulie receptrice.jpg
arbre intermediaire et gene.jpg

Comme on le voit les différents panneaux automobile trahissent mon gout pour les voitures anciennes , j'en ai quelques unes !

Revenons a la génération d’électricité , voici les 2 problèmes auxquels je dois trouver des solutions :

sujet N°1 : déviation de la courroie plate : malgré des réglages de tension et d'alignement , des que j'augmente la puissance de la turbine la courroie dévie et vient frotter le mur en quittant la poulie . Il faut sans cesse reregler ! J'ai analysé le sujet notamment par tous les "post" du forum ... Je suis perplexe car plusieurs théories sont présentes !
- conserver une courroie plate ,mais en accentuant le bombé de la poulie réceptrice ( actuellement pour un diamètre de 200 ,il est de 2 mm) par contre j'ai lu que le diametre mini pour une courroie plate doit être nettement supérieur a mes 180 mm ....
- adopter une courroie Habasut , mais alors pas de bombé sur la réceptrice ???? et poussiere
- installer une courroie poly -V , en faisant réusiner la poulie plate avec des nervures , et en laissant la grande poulie tel que ( plate ) . J'ai lu risque de bruit !!! mais alors un .nouveau bruit !!!!!.........

Je suis dans l'expectative ... pour info la courroie a une largeur de 160mm , la poulie menante a un diamètre de 760 mm et la poulie de l'arbre intermédiaire ( celle qui dévie ) un diamètre de 180 mm .
je communiquerais les vitesses dans un prochain post !

Il faut que je trouve une solution a ce problème !!!!! donc bienvenue a vos idees ! mais des solutions existent donc il faut choisir la meilleure ou la moins mauvaise !


sujet N°2 : le BRUIT de la pignonerie rie de la roue a alluchons situées dans la salle des machines et son engrènement sur la roue conique .
En fait , j’avais remarqué que les dents en bois de la roue a alluchons de la salle des machines , battaient dans leur logement ce qui pour moi provoquait le bruit de claquement !
Compte tenu de l'impossibilité de trouver des dents en bois ( j'ai cherché) je me suis orienté vers des matieres plastiques "robustes" et j'ai fait fabriquer ces dents en "DALRIN " dont la resistance mécanique est la plus importante des matieres plastiques , donc qui est tres dur . Résultat deception ..... un bruit plus important !! sans aucun jeux dans l' emboîtement .

La cause apres analyse est le profil des dentures "droit" pour les dents refabriquées copié sur les dents en bois alors que le pignon conique a une denture en "développante " ,je pense que le bois a une flexibilité absorbant le profil aleatoire des dents , ainsi que le voile de la roue et du pignon .

Mais maintenant que la partie habitation est attenante a la salle des machines , le bruit de pignons de la salle des machines est insupportable ( surtout la nuit ) ce sont des claquements d’engrènement .

J'etudie donc actuellement la possibilite de remplacer le grand pignon avec les dents en Dalrin et le pignon fonte sur lequel il engrene par un boitier renvoi d'angle que je fixerais sur une chaise tres robuste !

L'exploration du forum montre que le choix d'un renvoi d'angle n'est pas aisé :

solution 1 un renvoi d'angle multiplicateur a pignon conique suffisamment dimensionné vu le couple et la nécessaire multiplication ( rapport 2/1) , j'ai regardé chez Comer (référence trouyee T 19 A ou T 27 J ) il sera certainement un peu bruyant ,mais l’engrènement sera meilleur et le bruit plus régulier et moins "claquant ???? . le prix doit être aux alentours de 2000 €

solution 2 un renvoi d'angle multiplicateur a couple spiro conique ( par construction beaucoup plus silencieux ) , j'ai cherché et trouve la marque REDEX , a priori très bonne qualité , mais du fait de la puissance et la faible vitesse c'est un modèle de la serie 20 qu'il faudrait dont le poids est de 50 kg et je crains que le prix soit hors de proportion avec le budget que j'alloue a la reeduction du bruit !

Conseils , avis , et expérience sont les bienvenus pour que je fasse le moins mauvais choix !!!!

Amitiés aux confinés des moulins

Bonjour, je me suis permis d'éditer votre message pour réorganiser les photos. dB-) 3/5/20
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
moulin de Premol sur le Grand Morin . hauteur chute 1.08. Turbine Fontaine (Teisseire , Brault et Chapron ) annee 1897

Premol
Membre
Messages : 5
Enregistré le : 18 mai 2019, 06:38

Re: Turbines Fontaine

Message par Premol »

desole pour la redite du message et les photos ... de travers

Je dois m'ameliorer !!!!!!!!!
moulin de Premol sur le Grand Morin . hauteur chute 1.08. Turbine Fontaine (Teisseire , Brault et Chapron ) annee 1897

jacques 1215
Membre
Messages : 138
Enregistré le : 24 oct. 2011, 07:51

Re: Turbines Fontaine

Message par jacques 1215 »

Bonjour, une solution serait de transformer la grande roue conique en poulie plate et ne plus se servir du couple conique bruyant.

Faire rouler une tôle épaisse et la fixer sur le grand pignon, puis entrainer une géné basse vitesse en position axe vertical avec une courroie type "habazit" à âme polyamide; très bon rendement et très silencieux.

J'ai déjà pratiqué ce genre de transformation avec succès et qui a fonctionné pendant plus de 25 ans !

Jacques1215

Premol
Membre
Messages : 5
Enregistré le : 18 mai 2019, 06:38

Re: Turbines Fontaine

Message par Premol »

Bonjour ,

J’avais envisage cette solution , mais je suis prisonnier de la disposition « spatiale » de la salle des machines et je ne peux installer une poulie plate sur le grand pignon menant , ceci etant je suis d’accord que c’eut ete la meilleure solution , supprimant toute pignonnerie .

Question : avons nous les menbres qui auraient dans leur installation des renvois d’angle Comer ? Et si oui quel retour peuvent ils donner sur la question du bruit .... et de la duree de vie
Pour info la vitesse d’entree est de 70 tr/mn
Le couple d’entree est d’environ 20m.dan
La demultiplication doit etre proche de 2
moulin de Premol sur le Grand Morin . hauteur chute 1.08. Turbine Fontaine (Teisseire , Brault et Chapron ) annee 1897

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Turbines Fontaine

Message par dB-) »

Bonjour,

merci et félicitations pour l'entretien et l'utilisation de cette turbine centenaire qui doit avoir un bilan carbone imbattable !!

On est loin de l'obsolescence programmée des matériels électroniques actuels, ou de la destruction à coups de bulldozer des petits seuils potentiellement producteurs d'énergie verte pour assister quelques poissons malades et en voie d’extinction (pour de nombreuses raisons autres que les moulins : pollution, pêche, changement climatique, ..)

La déviation de la courroie plate lors de l'augmentation de charge peut être due à une combinaison de plusieurs facteurs :

- la courroie n'est peut être pas homogène, ou elle est trop souple
- l'arbre de la grande poulie est trop mince, il fléchit légèrement en charge
- la petite poulie semble en effet trop petite et son bombé pourrait être un peu plus important
- éventuellement arbres non parallèles : à une certaine charge ça se compense par le bombé, à une autre non
- ou des arbres parallèles, mais les poulies sont décalées : idem
- etc ...

Les multiplicateurs à alluchons sont plus ou moins bruyants ...

- les alluchons d'origine étaient en bois pour plusieurs raisons : ils servent de fusibles en cas de problème, l'usure de l'engrenage se fait principalement sur les alluchons qui sont faciles à remplacer, facilement usinables sur site et relativement silencieux (et il n'y avait pas d'autre matériau à l'époque ...)
- ils étaient souvent stockés bruts, puis taillés sur place pour obtenir un profil se rapprochant de la développante de cercle (je pense qu'une taille droite n'est pas bonne)
- le bruit dépend du réglage du jeu d'engrènement et de l'alignement
- il dépend aussi du graissage
- et de l'usure du pignon en fonte, dont le profil en développante se creuse au fil du temps
- de même l'usure des paliers diminue la qualité du guidage et entretient les vibrations
- etc ...

Alluchons bruts.JPG
20160413 usure des dents du pignon fonte.JPG

Si le bruit était acceptable avant le remplacement des alluchons, pourquoi ne pas remettre de nouveaux alluchons en bois, avec cette fois un bon profil de denture ?

Sinon, le remplacement par un multiplicateur à engrenages hélicoïdaux sous bain d'huile est possible, mais assez coûteux si bien dimensionné.

Certains intervenants installent des multiplicateurs épicycloïdaux compacts, plutôt destinés à du positionnement et non de la transmission de puissance 24 heures * 365 jours; de plus ils sont la plupart du temps sous dimensionnés, et seront probablement HS après quelques années.

Pour dimensionner un multiplicateur (de préférence à arbres parallèles ou renvoi d'angle, et avec un gros carter contenant beaucoup d'huile et refroidissant bien) il faut partir du couple de l'arbre lent, du facteur de service (par exemple 1.2 pour usage continu), plus d'éventuelles surcharges lors du démarrage (le couple d'une turbine Fontaine rotor bloqué est de l'ordre du double du couple nominal) ou de l'enclenchement du contacteur de ligne, etc ...

La plupart du temps, si la vitesse d'entrée est faible on arrive à un bon gros bébé, lourd et coûteux, même pour produire quelques kW seulement !

Évitez les vitesses de sortie trop élevées: 1500 tr/min est assez bruyant (cas du 15 kW ci-dessous), 1000 tr/min est mieux, enfin 750 tr/min ou moins est idéal (cas du 30 kW ci-dessous) !

20150420 Multiplicateur sur turbine Fontaine.jpg
20200120 Multiplicateur sur turbine Fontaine.JPG

Bon W.E. !

dB-)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Premol
Membre
Messages : 5
Enregistré le : 18 mai 2019, 06:38

Re: Turbines Fontaine et renvoi d'angle

Message par Premol »

Bonjour ,

merci pour les précisions de DB sur les courroies plates et sur les renvois d'angle . l'installation a ete arretée quelques semaines en mai , car j'ai procédé a un remplacement de palier devenu lui aussi bruyant , sur l'arbre intermédiaire entraînant la generatrice .
Cela m'a permis de faire des relevés plus précis sur la poulie "menée " avec la courroie plate , qui a un très( trop???) léger bombé , mais aussi dont l'angle d'enroulement n'est pas très élevé ( ce qui n'est pas favorable ). En reglant avec plus de précision l'alignement et ajustant la tension , je suis parvenu a eviter qu'elle ne dévie lorsque la puissance est aux 2/3 , ce qui n'est déjà pas mal .

mais je reviens sur le problème de bruit d’engrènement assorti de cognements plus ou moins réguliers .
La solution multiplicateur a denture hélicoïdale est élégante , moyennant un dimensionnement conséquent , car m'etant doté d'un compte tours j'ai une vitesse de la roue a alluchons de 70 tr/mn et un coefficient de multiplication de 2 avec le pignon conique sur lequel elle est engrène .

Solution très onéreuse au demeurant .En consultant les échanges du forum , j'ai vu qu'il y a un certain consensus sur les courroies poly- ve . En allant plus loin et consultant le catalogue Hutchinson , il apparaît un type de montage "transmission quart de tour " avec galet que je pourrais installer sur un arbre intermédiaire place en hauteur ( j'ai 3 mètres disponible ) ,cet arbre intermédiaire renverrais le mouvement via une autre courroie poly-ve a l'arbre existant !

Je conserve la démultiplication existante avec ce schéma .

Bien sur ,il faut respecter les conditions de géométrie de montage des poulies poly-ve .
La solution me plait , je sais comment l’installer , et les composants (arbre ,paliers , poulies spécifiques pour courroies poly-ve , et courroies ) sont dans le commerce .
La grande question est -je pense - la fiabilité et surtout la durée de vie , car la courroie va travailler en torsion , l'entraxe que je peux installer est un peu supérieur a 2 mètres .
le dimensionnement des poulies peut aller jusqu’à 350 mm de diamètre , et la largeur résulte du calcul .
JE pense qu'il faut un profil M .

Alors question : y a t il des retours d’expérience de montage de ce type ?

Quels avis me donnez vous ????

car avant de lancer l’opération, malgré tout pas gratuite , je ne veux pas aller dans une mauvaise direction !!!!!

D'avance merci
moulin de Premol sur le Grand Morin . hauteur chute 1.08. Turbine Fontaine (Teisseire , Brault et Chapron ) annee 1897

Répondre