Moteurs et génératrices asynchrones

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

Répondre
ericnoharet
Membre
Messages : 1166
Enregistré le : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par ericnoharet »

Bonjour,

Un bien bel objet !

Je pense qu'il est bien écrit 3 phases, regardez comment sont fait les 5 en dessous.

Ce qui ferais un appareil de 45KVA

Avec une photo de la boite à borne, on aura plus de certitudes.

Eric

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par dB-) »

Bonsoir,

difficile de lire :geek: , peut-être un moteur asynchrone triphasé 1 000 tr/min (3 paires de pôles) avec 3 % de glissement, une tension de 190 V entre phases et un courant de 78 A par phase, soit une puissance apparente de 190 * 78 * racine(3) = 26 kVA et une puissance active d'une vingtaine de kW si on suppose un cos(Phi) de 0.8.

Marrant ! Par contre ne pas le brancher sur le réseau actuel !

Je suis allé faire un tour à l'intérieur, il semble en bon état ;-)

moteur.jpg

Bonne soirée

dB-)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

juju42
Membre
Messages : 35
Enregistré le : 09 févr. 2016, 00:15
Localisation : Puy de Dôme

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par juju42 »

Merci pour vos réponses
dB-) a écrit :
13 nov. 2019, 22:45
peut-être un moteur asynchrone triphasé 1 000 tr/min (3 paires de pôles) avec 3 % de glissement, une tension de 190 V entre phases et un courant de 78 A par phase, soit une puissance apparente de 190 * 78 * racine(3) = 26 kVA et une puissance active d'une vingtaine de kW si on suppose un cos(Phi) de 0.8.
j'avais effectivement confondu le 3 avec un 5 d’où mon étonnement.
Le 20 kW colle assez bien en puissance avec à son parallèle turbine
dB-) a écrit :
13 nov. 2019, 22:45
Marrant ! Par contre ne pas le brancher sur le réseau actuel !
Heu ...il est actuellement relié au réseau et serait même fonctionnel
C'est le 78 A ou le 190 V entre phases qui interpelle ?
dB-) a écrit :
13 nov. 2019, 22:45
Je suis allé faire un tour à l'intérieur, il semble en bon état ;-)
Trop fort, la puissance d'Internet !

ericnoharet
Membre
Messages : 1166
Enregistré le : 13 juin 2011, 13:36
Localisation : Sud Ardéche

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par ericnoharet »

Bonjour,

J'avais effectivement fait une petite erreur sur la puissance !
J'avais pensé à une tension phase/neutre selon la façon dont c’était noté.

Je serais curieux de connaitre la façon dont il est actuellement connecté au réseau.

Sur ces vielles machines, cela ne m’entonnerais pas de voir un enroulement 190 V sur le 240V mais quand même pas en 400V

Peut être un ancien réseau 220V triphasé ?

Eric

Avatar du membre
PERRET
Membre
Messages : 926
Enregistré le : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par PERRET »

Bonjour,

Jusque dans les années 40, ont substitués des réseaux à 16,6 Hz et 25 Hz. Quand ce n'était en courant continu. Tension ? ?
Ce n'est qu'a partir des années 60 que tous les réseaux basse tension sont passés en 220/380 V, puis, à partir de 1980 en 230/400 V qui est la norme en Europe actuellement.
Au début du siècle dernier, la tension entre phases et neutre était souvent de 110 V (190 V entre phases).
D'où l’existence de moteurs en 190 V TRI, quand ce n'était pas pour compenser les chutes de tension en ligne sur les réseaux qui n'étaient pas alors interconnectés.

Il a existé alors des postes de TSF, dit "tous courants", dépourvus de transformateur d'alimentation et pouvant alors fonctionner sous une tension continue ou alternative. Prévus pour 110 V, une résistance chutrice était livrée avec, pouvant être insérée entre la prise murale et le cordon, pour pouvoir le faire fonctionner sous ± 200 V
Claude PERRET

GCONCEPT
Membre
Messages : 14
Enregistré le : 29 mai 2016, 17:39

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par GCONCEPT »

Bonjour a tous,

Je viens de connecter ma génératrice asynchrone à mon armoire électrique ...pour valider deux ans de travail mais voilà production quasi nul voir nul.

Les caractéristiques de mon installation sont les suivantes :
Roue zuppinger fonctionnant sous 1.1 m de chute et avalant 2 m3/s (Diamètre 5m/largeur 2m).
Génératrice asynchrone 22kw leroy sommer 750 tr.
Multiplication: chaine / multiplicateur comelor/ courroies
Armoire de régulation avec automate Schneider faite maison + condos
Branchement pour essais sur compteur SAGEM s20c3 (en aval/ coté maison)

Les symptômes :
La génératrice couple normalement a 750tr
La roue tourne a 4 tr et se remplit pleinement
Vanne ouverte en grand
Production autour de 500w !!!!

Problématique :
Le problème peut il venir du compteur SAGEM ? sens unique/diode?
Ma chaine de multiplication possède elle tellement de pertes que ça absorbe tout en frottements ? difficile a croire vu le volume d'eau qui est avalé par la roue...
Le rapport de multiplication entre génératrice et roue est il mal dimensionné ? 4tr--750tr? Je peux encore joue sur le rapport des final entre multiplicateur et génératrice (actuellement spb5 d1000/spb5 d180) mais dans quel sens ??

Merci par avance pour vos conseils
Bon reveillon

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par dB-) »

Bonjour,

estimation à la très grosse louche :

- chute de 1.1 m et débit de 2 000 l/s, puissance de l'eau 1.1 * 2 000 * 9.81 = 21.5 kW
- roue Zuppinger bien conçue et bien réalisée, allez disons un rendement 0.7 (ça va hurler dans les chaumières :D )
- donc puissance à l'arbre 21.5 * 0.7 = 15 kW soit à 4 tr/min un couple de 15 000 / (4 * 3.14 / 30) = 36 000 Nm
- effort radial de plusieurs tonnes ( * 1 000 daN pour les puristes) dans les paliers, surtout celui coté roue dentée
- perte possible 1 kW dans des bons paliers, et 1 kW en déformations de la roue (beaucoup plus si elle est peu rigide), reste 13 kW
- perte dans le gros multiplicateur à chaîne, puis dans le gros multiplicateur à engrenages peut-être 2 kW, reste 11 kW
- perte dans le dernier multiplicateur à courroie environ 1 kW reste 10
- rendement d'une génératrice asynchrone de 22 kW utilisée à 50% environ 0.7 reste donc 7 kW

Les condensateurs ne modifient pas la puissance active, on laisse de coté pour l'instant, et donc 500 W c'est anormal (mais largement suffisant pour compenser la consommation moyenne d'un logement hors chauffage ;-) )

- sur les roues que je vois, il est courant que les pertes soient plus importantes que ci-dessus, notamment dans les paliers et la transmission
- par exemple si la roue se déforme, une grosse partie de sa puissance se perd dans les déformations à chaque tour
- sinon reste la possibilité d'une vitesse mal adaptée, il faut observer le remplissage des aubes
- à ma connaissance le compteur Sagem s20c3 ne bloque pas le comptage et l'affichage d'une injection vers le réseau
- attention, selon les compteurs il peut y avoir un décalage de plusieurs minutes au niveau de l'affichage de la puissance

Bon réveillon !

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par dB-) »

Ooops,

erreur de ma part :oops: , je viens de vérifier dans mes petits dossiers : le compteur s20c2 (référence EDF du compteur Sagem C2000-4) ne comptant pas en injection, il est très probable que le s20c3 (autre appellation du Sagem C2000-4) ne compte pas non plus en injection, le problème doit venir de là.

Au passage, ce point qui rend impossible la vente de courant est par contre très pratique pour faire du connecté réseau avec zéro injection ;) (avec bien sûr une protection de découplage)

Bon réveillon !

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

GCONCEPT
Membre
Messages : 14
Enregistré le : 29 mai 2016, 17:39

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par GCONCEPT »

Bonjour,
Tout d'abord une très belle année à vous et vos proches.

Je vous joins quelques photos de mon armoire...
IMG_20200101_101936[1].jpg
IMG_20200101_101904[1].jpg
Le comptage dans mon armoire est effectué par un diris A20, pour le reste automate schneider, IHM,sondes a ultrasons,sonde température paliers,capteur vitesse roue, capteur vitesse génératrice...tout fonctionne a priori ! régulation comprise.
L'armoire est équipé d'un UM30A au cas ou ça marche !! :oops: :oops:

Le diris A20 m'indique entre 500 et 800 w mais le plus souvent autour de 500w avec un max enregistré a 1500w.

Mon problème est que j'aimerai valider ma roue et savoir réellement son potentiel afin de pouvoir ou non faire un raccordement dans les règles...revendre ou non..auto consommer ou non.
Nous nous chauffons au bois donc pas de grosse consommation dans le moulin.
J'ai par ailleurs l'impression que lorsque j'allume le four la valeur de puissance passe a 0.(affichage diris)

En effet en production le sagem affiche 0wh... ce qui n'explique pas l'affichage du DIRIS??!!!
Qu'en pensez vous?

Merci par avance
Belle journée
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3467
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Moteurs et génératrices asynchrones

Message par dB-) »

Bonjour,

et Meilleurs voeux à vous aussi !

Donc :

- le compteur Sagem s20c3 affiche zéro, c'est donc normal car il ne mesure que la consommation et pas l'injection
- le Diris affiche 500 à 1 500 W : c'est plus gênant, car c'est probablement bien la puissance électrique finale injectée :rouge:

Vérifier quand même qu'il est bien configuré (rapport des transformateurs d'intensité, mesure monophasée, triphasée, etc ...)

Ensuite la roue peut éventuellement tourner à une mauvaise vitesse et produire une faible puissance à l'arbre. J'ai investi depuis peu dans un variateur 4Q de 15 kW (ancien projet que je concrétise seulement), justement pour aller vérifier plusieurs sites sur lesquels la vitesse de la turbine ne semble pas optimale : ce "mini banc de test" avec variateur 4Q se branchera directement sur la boite à bornes du générateur et permettra de faire varier facilement la vitesse de la turbine tout en injectant, afin de visualiser la courbe P = f (N) à pleine ouverture.

Premiers essais fin janvier 2020 ! à suivre ... (Test valable aussi pour une roue à aubes, de plus le variateur choisi permet de tester aussi bien les génératrices asynchrones que les PMG).

Si la roue tourne à sa bonne vitesse et ne présente pas de fuites anormales, alors elle devrait fournir une douzaine de kW à l'arbre, et à ce moment il faut voir où ils partent ! Probablement essentiellement en échauffement (il y a aussi un gros brassage d'air de la roue, mais en principe faible si la vitesse est faible).

Pour cela il faut laisser tourner quelques heures, et mesurer l'évolution de la température des différents éléments : paliers, pignons, multiplicateur, génératrice. L'évolution de la température d'une pièce (par exemple un multiplicateur) par rapport à la température ambiante permet en fonction du matériau principal, de sa masse, et de sa surface d'échange avec l'air, d'estimer à la louche la puissance calorifique qu'elle évacue (donc qu'elle fait perdre).

Par exemple un multiplicateur épicycloïdal compact (comme on en voit hélas un peu trop) de 300 kg qui passe en 30 minutes de 20°C à 60°C consomme au moins 3 kW ...

2019-12-27_171006.png

Bonne journée

dB-)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Répondre