Page 33 sur 38

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 15:57
par Jean-Christophe
Merci DB

Il est certain que si c’était à refaire j’aurais choisi de réhabiliter la turbine existante qui, de plus, est en très bon état.

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 16:17
par Jean-Christophe
En effet cela brasse beaucoup d'eau.

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 17:17
par moulino51
Un air de déjà vu entre les promesses et le résultat.

Est-ce que cet alternateur chauffe beaucoup :?:
Y as-t-il des ballasts :?:
Une armoire de redressement qui chauffe aussi :?:
Un transfo d'isolement :?:



Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 18:27
par dB-)
En effet cela brasse beaucoup d'eau.
Ooops :aille: incroyable !! La vidéo montre qu'on est loin du fonctionnement normal d'une Zuppinger qui est une roue lente exploitant le poids de l'eau, avec :

- entrée progressive de l'eau dans les aubages, avec un minimum de remous
- descente des aubages remplis, avec un minimum de fuites au niveau du coursier et des bajoyers
- enfin sortie de l'eau, à nouveau avec un minimum de remous

Les roues Sagebien et Zuppinger sont semblables, et censées atteindre un rendement à l'arbre de 0.8 : les premières sont un peu meilleures au niveau du remplissage, les secondes au niveau du vidage.
si c’était à refaire j’aurais choisi de réhabiliter la turbine existante qui, de plus, est en très bon état
Cette roue a un coté esthétique qu'une turbine n'a pas ! Quant à la turbine, d'après les biellettes de vannage on dirait que c'est une petite Schneider et Jacquet des années 1920 : en effet un très bon matériel, ici bien conservé et à mettre de coté !

Bonne soirée

dB-)

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 18:49
par Jean-Christophe
Bonsoir Moulino,

La génératrice est habituellement à une température aux alentours de 75°. Il lui arrive parfois de chauffer et quand elle atteint une certaine température, un ventilateur se déclenche qui la refroidit.

L’armoire de redressement est refroidie par une circulation d’air générée par un ventilateur. Je pourrais vous donner la température à l’intérieur de l’armoire demain.

Pour le transfo d’isolement je pense qu’il y en a un. Je vérifierai aussi demain.

Concernant les ballasts, de quoi s’agit-il ? (Désolé pour mon ignorance)

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 19:30
par dB-)
La génératrice est habituellement à une température aux alentours de 75°. Il lui arrive parfois de chauffer
75°C comme température habituelle sur l'enveloppe d'un PMG, c'est déjà beaucoup :!:

Il sera difficile d'améliorer de façon significative la production de cette installation que je trouve mal conçue, il faudra faire avec ...

Pour avoir vu des installations semblables, et qui présentent aussi des problèmes, la structure doit être :

- un PMG "maison" (chauffant beaucoup)
- suivi d'un redresseur (*)
- d'un onduleur (*)
- et éventuellement d'un transformateur d'isolement

(*) ou éventuellement un variateur regénératif

Si cela est le cas, il est théoriquement possible de diminuer un peu la vitesse de rotation de la roue pour augmenter son rendement, et peut être gagner un kW ou deux, mais ce n'est pas certain car la roue prendra alors moins d'eau, de plus la baisse de vitesse engendre une baisse de tension en sortie du PMG : pour compenser, l'onduleur prend alors plus de courant, et le PMG chauffe encore plus ...

Bonne soirée

dB-)

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 28 mai 2019, 20:31
par moulino51
Je vois très bien maintenant de quel type d'installation il s'agit.

Alternateur qu'entre nous on avait baptisé "la chaufferette" :mrgreen:
Concernant les ballasts, de quoi s’agit-il ?
Les ballasts sont des résistance dissipatrices contenues dans un coffre bas non fermé.
Elles permettent d'évacuer la production en cas de coupure réseau (impossible de stopper la roue dans la seconde)

Nous connaissons ici une personne "victime" avec la même installation, a quand une procédure collective, car la liste s'allonge .




Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 29 mai 2019, 05:30
par Schmerber
Bonjour, pour tenter de mieux comprendre votre installation et tout en étant loin d’être un spécialiste :
Quelle est la vitesse nominale de votre PMG?
Tourne-y-elle effectivement entre 9X150 = 1350 tours minute et 11X150 = 1650 tours minute ? chiffres qui paraissent impressionnants pour ce type d’équipement.
Bien cordialement
Benoît

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 29 mai 2019, 09:45
par Jean-Christophe
Encore une fois, merci à tous ceux qui m’aide à comprendre mon problème de production. J’avais bien conscience que je ne pourrai jamais produire plus que 10 KWh mais il était important pour moi de comprendre pourquoi les performances de mon installation ne correspondaient pas à ce qui avait été annoncé.

En réponse aux diverses questions :
  • L’armoire de redressement chauffe mais avec son système de refroidissement la température à l’intérieur est aux alentours de 30°
  • Concernant les ballasts, il y a un hacheur de freinage et une résistance de décharge.
  • La vitesse de la PMG varie, en effet, entre 1350 et 1650 tr/mn

Re: Roues à aubes Sagebien, Zuppinger, dessus, dessous, ...

Posté : 29 mai 2019, 10:41
par Jean-Christophe
Voici quelques vues du moulin.