Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, dB-), MHEC

Avatar de l’utilisateur
dB-)
Site Admin
Messages : 3897
Inscription : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par dB-) »

Bonsoir,

et merci pour votre post !

Le Schneider M221 est très intéressant bien sûr, mais sur les petites installations on mesure la vitesse des génératrices très simplement et de façon plus économique, avec juste un capteur de proximité placé en face d'une roue dentée montée sur l'arbre de la génératrice, et connecté à l'entrée rapide d'un nano automate quelconque.

- ainsi l'antique Crouzet Millenium 2 faisait déjà ça, voir cet article du forum de 2012
- possible aussi bien sûr avec le Crouzet M3 qui a suivi :

2021-11-24_191505.png

- ou encore un Crouzet em4, avec d'ailleurs des sorties relais ou transistors, mais alimentation 24 Vdc. L'entrée rapide 40 kHz est largement suffisante puisque par exemple une roue à 60 dents donne un signal de 1 kHz seulement avec une génératrice 1 000 tr/min. En plus pour coupler une génératrice asynchrone il n'y a pas besoin d'une grande précision, on couple dans une plage donnée, par exemple 740 à 760 tr/min pour une génératrice 8 pôles.

2021-11-24_191344.png

- Encore possible avec le Schneider Zelio (identique au M3)
- ou le Siemens Logo ..
- et quantité d'autres .. (Wago, Allen Bradley, Eaton (anciennement Klöckner Moeller), Festo, Mitsubishi, Omron, Panasonic, ...)

Ceci dit, le Schneider Modicon M221 est excellent, j'en ai déjà vu quelques uns sur des centrales, et d'ailleurs j'en ai acheté un : je l'essaie de temps en temps quand j'ai une minute ! Mais programmation beaucoup moins ludique que celle des petits automates mentionnés en début de post.

PS : j'inclus systématiquement dans mes programmes plusieurs vérifications de la valeur et de la validité du signal de vitesse:
  • - en phase de démarrage on doit avoir un début de rotation dans les xx secondes qui suivent l'ouverture progressive du distributeur
  • - à tout moment détection d'un emballement
  • - à tout moment détection d'un arrêt du signal
  • - après couplage le signal doit rester à l'intérieur d'une plage assez restreinte
  • - etc..

Bonne soirée

dB-)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
didier Beaume, DBH Sarl 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol, RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs
Microcentrale avec une Kaplan DR 1600 l/s @ 4.80 m en entraînement direct @ 500 tr/min

Image
Site Web DBH Sarl.eu
toor
Membre
Messages : 263
Inscription : 07 mars 2015, 11:51
Localisation : Toulouse

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par toor »

Bonsoir ls32,

Et merci pour cette contribution. Je ne connais pas du tout ce tye de produit : quel est le prix approximatif (pour info) ?

Rq : j ai ete confronté exactement au meme probleme de mesure de vitesse et je ne pouvais pas investir dans un produit cher, du coup j ai developpé cette focntion avec un raspberry Pi0 (qui coute tres peu cher : 10€) couplé a un capteur de proximite (2€) et le tour est joué : l'avantage du Pi0 est sa vitesse de frequencemetre : 10 MHz (en mode acces fs) et j obtiens ainsi une tres grande precision de mesure avec un programme en C, couplé avec un envoi de trames UDP (toutes les secondes, parametrable) vers 1 ou N Clients definis.
On sait jamais si ca interresse qq, je peux mettre le code a dispo, c est du fait maison mais j en suis a mon 100 couplages sans pb connus....

Bonne soiree,
toor.
ls32
Membre
Messages : 17
Inscription : 19 avr. 2021, 18:53
Localisation : en bas a gauche :-)

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par ls32 »

bonsoir,
pour des petites installations, les nano automate sont suffisants et si en plus il y a la possibilite d'avoir la frequence d'un signal c'est encore mieux.

le M221 c'est quand meme autre chose, c'est un "vrai" automate et ca permet beaucoup, pardon enormement de chose :lol:
en memoire il y a 512 bits et jusqu'a 8000 mots, la possibilite de communication beaucoup plus importante qu'un nano.

le prix d'un TM221CE16T par exemple chez one-elec c'est 270.13€HT (324.16€TTC)

il y a la possibilite de fonction IOscanning en modbus RTU ou sur IP (d'ou le "E" dans la reference pour "Ethernet", il existe sans ethernet et est moins cher)
ca permet de lire ou ecrire des donnees sur des appareils sur le bus sans avoir besoin d'ecrire une seul ligne de programme (enfin presque, il y a juste a acquite quand la communication est perdu, c'est pas automatique)

ca se connecte a n'importe quel afficheur ou supervision qui gere le modbus RTU ou IP (tous les afficheurs et toutes les supervision en gros)

perso je les connecte en ethernet avec une centrale de mesure (diris A40/41) et ca permet de recuperer toutes les valeur de la centrale, les courants (positif ou negatif) les puissance (PQS en positif ou negatif ce qui permet de decoupler des que l'on devient moteur) les tensions, les harmoniques, ...
tout ca sans faire une ligne de code pratiquement et d'avoir les valeur sur un affichage.

on peut aussi par exemple calculer la tendance du niveau d'eau sur un certain temps pour anticiper l'ouverture ou la fermeture si on a une regulation simple sur niveau.
avec cette valeur de tendance on peut aussi bloquer l'ouverture trop rapide au demarrage, ca evite de monter en puissance tres (trop?) vite et de redescendre ensuite avec le risque de decrochage et ca evite de faire trop bouger le niveau d'eau (qui est interdit je crois...)

enfin c'est juste quelques exemples de possibilites, il n'y a que les idees qui peuvent limite les possibilites. :hehe:

le coup du RPI c'est pas mal aussi, pas cher, extremement rapide, programmation en langage haut niveau, ecran tactile, ... il ne lui manque qu'une chose, un watchdog !
deja qu'un watchdog sur un automate c'est jamais trop performant, j'ai reussi a faire planter un M340 rien qu'avec l'electricite statique et il n'a rien vu, les sorties sont restes figees !!
j'ai meme reussi a planter deux M580, 1 en "normale" et un en secoure du premier avec redondance (programmation "speciale" dans le logiciel pour cette fonction) et bien ... le premier a planter et le second ... il dormais toujours 8|
la seul solution efficace c'est de faire "clignoter" une sortie de l'un et de la cabler sur l'entree d'un autre.
quand le second ne detecte plus le clignotement, c'est que le premier automate ne repond plus et donc il peut prendre la main a sa place.

enfin voila pour la petite histoire :lol:

bonne soiree.
GeO
Membre
Messages : 12
Inscription : 02 févr. 2016, 12:40

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par GeO »

Bonjour,

Une mesure de vitesse peut être faite de manière très simple.

Exemple d'un arbre tournant à 750 tr/mn, il suffit:
- d’un capteur inductif placé devant une roue denté à une seule dent,
- une entrée TOR ordinaire sur un automate (Schneider M340),
- une scrutation de l’entrée automate toutes les 1 ms (tâche rapide),
- dans l’automate : un bloc compteur et un chronomètre remis à 0 après chaque calcul de vitesse.

A 750 tr/mn, on a 12,5 impulsions par secondes ( de 80 ms chacune)
Le calcul de vitesse est exécuté à un pas 3 impulsions soit toutes les 240 ms.
L’erreur de calcul due au temps de cycle de scrutation est de 1 ms / 240 ms soit 0,4 %.
la vitesse calculée est donc de 750 tr/mn à 3 tr/mn près.

Afin de conserver une erreur toujours < à 0,5 %,
en fonction de la vitesse calculée à l’instant (t), le pas du prochain calcul est modulé.
Ce pas varie de 1 impulsion au dessous de 300 tr/mn à 5 impulsions au dessus de 1200 tr/mn.
Voici la programmation:
Prog vitesse.png
Ci-joint sont enregistrées les vitesses d’une machine en phase de couplage et d’une autre en phase de découplage .
Enregistrement vitesses.png
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
ls32
Membre
Messages : 17
Inscription : 19 avr. 2021, 18:53
Localisation : en bas a gauche :-)

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par ls32 »

salut,
en effet, c'est une autre solution qui est pas mal egalement.
avec ma methode sur M221, j'ai une variation de 0.8t/m au maxi quand je suis couple, ca donne 0.1% environ.
j'ai fais une autre centrale avec un M340 et une carte de comptage rapide (qui coute un bras au passage) avec le meme principe de mesure et je suis a 0.7t/m de variation.
cette carte a une resolution de 1µs donc 10x mieux qu'un M221 et j'ai pratiquement le meme % de tolerance, c'est peut etre le capteur ou alors c'est la generatrice qui varie reellement...

je vois qu'au decrochage tu as un petit "pic" de vitesse, tu decouple quand tu produit encore quelques KW?
perso quand j'arrete la turbine je ferme les directrices et des que la puissance est negative je decouple seulement, ca evite ce petit pic et ca decouple tout en douceur.

c'est bien d'avoir quelqu'un qui connait et qui sais de quoi il parle, avec tout ce qu'on entend ici et la, on ne sais plus a qui faire confiance.
bravo pour ce forum de passiones et passionnant.
ls32
Membre
Messages : 17
Inscription : 19 avr. 2021, 18:53
Localisation : en bas a gauche :-)

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par ls32 »

juste un petit truc, le bloc "elseif" c'est pas tres jolie :D
c'est mieux avec "case" pour faire ce genre de selection ....aie, pas le dents :jesors:

edit:
pour info, pour ceux qui on la centrale connecte a internet, avec une supervision et certain afficheur il est possible d'appeler une adresse internet (HTTP://....)
avec une carte free en forfait 2€ ou 20€ (c'est le seul qui fait ca gratuitement, sinon c'est payant sur les sites) il est possible de s'envoyer un sms en appelant une adresse internet, je viens d'essayer et ca fonctionne tres bien.
ca evite d'avoir un modem gsm avec une carte sim dedier...
Avatar de l’utilisateur
dB-)
Site Admin
Messages : 3897
Inscription : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par dB-) »

Bonjour,

@toor :

Oui, quand on travaille sur sa propre installation et qu'on est passionné, on peut tout à fait réaliser une excellente régulation à un coût modeste.

Coffret simpliste pour petite Pelton.JPG

Pour les clients, je réalise systématiquement une régulation avec :
  • des produits industriels éprouvés (tests de MTBF, de résistance aux perturbations EM, etc..)
  • standardisés (signaux 0/10V, 4/20 mA, Modbus, etc..)
  • faciles à utiliser
  • et faciles à remplacer par un autre que moi si besoin (pérénité du système)
J'ai vu plusieurs fois des clients très compétents, ayant réalisé eux-mêmes des régulations sophistiquées (beaucoup trop même..), et après quelques années me demander de les remplacer par quelque chose de plus simple à cause de problèmes de maintenance, de fiabilité, de disponibilité de composants, d'une abondance de fonctions inutiles et parce qu'elles étaient devenues tellement complexes qu'elles n'étaient utilisables que par le concepteur même ! Ce qui peut poser problème en cas de maladie, déplacement, vente..

Une fois de plus, une précision de mesure de vitesse de 1% suffit largement pour coupler une génératrice asynchrone. J'en ai même couplé une à l'envers une fois, par étourderie lors d'un essai.. Ehh bien elle s'est arrêtée, puis a commencé à repartir dans l'autre sens, le tout en 2 ou 3 secondes ... un couplage presque parfait, sauf que le disjoncteur magnétothermique a coupé.. (je blague évidemment, c'est une histoire vraie, mais qui s'est bien passée parce que toute la mécanique et l'électrotechnique de puissance était costaud et bien dimensionnée..).

En cas de variations de vitesse rapides, il faut aussi veiller à minimiser le temps entre la mesure de vitesse et la fermeture effective du contacteur, donc si on veut pinailler, on prends en compte les cycles de mesure de vitesse, le temps de boucle du programme, et les temps de fermeture du ou des relais intermédiaires et du contacteur.. On peut aussi prendre en compte le sens du filetage de composants éventuellement montés sur l'arbre de la turbine (par exemple un vérin de pales sur une Kaplan), pour qu'à chaque couplage on provoque plutôt un resserrage qu'un desserrage dudit composant..

Remarque : si on faisait des mesures de couplage (courant et vitesse) sur des régulations dites très précises en vitesse, on aurait peut-être des surprises !


@ ls32

Je vois que vous êtes vraiment passionné et fan des M221, tant mieux ! et merci pour vos lumières!

Mais il ne faut pas dénigrer pour autant tout le reste de l'immense technologie actuelle ou passée !..

Ainsi dans les années 1980 j'utilisais déjà des automates Télémécanique TSX.. (automatisation de groupes de réfrigération de plusieurs MW pour l'accélérateur du CERN), et on faisait déjà de la communication entre appareils locaux ou à distance avec des modems RS232 ou 485 <> ligne téléphonique cuivre, soit avec des protocoles "maison" (des dizaines de pages en "C"), soit déjà via le protocole Modbus (Modicon puis Schneider). C'était l'bon'temps'vingtdiousse !

Et j'ai vu chez un client il y a 6 ou 7 ans une installation d'environ 250 kW qui tournait encore avec sa supervision à distance via un vénérable Minitel branché sur ligne téléphonique cuivre !

Pour moi il n'y a pas de faux ou de vrai automate, dès l'instant qu'on a un produit de qualité, fiable, de marque réputée, largement disponible, facile à utiliser, et qui a fait ses preuves, on peut l'utiliser pour une microcentrale, laquelle ne demande pas des fonctions extraordinaires, essentiellement :
  • une mesure de vitesse
  • des entrées analogiques (niveau, pression, ..)
  • des entrées TOR (état des interrupteurs, contacteurs, disjoncteurs, ..)
  • des sorties essentiellement TOR, soit statiques soit à relais (commande des contacteurs, électrovannes, ..)
  • et quasiment tout le temps une connexion Internet, pratique pour le suivi à distance, les réglages, et les mises à jour de logiciels
Le dialogue Modbus, standardisé, très pratique et répandu (sur une base RTU RS482 ou sur une base Ethernet) est disponible, en standard ou en option, sur quasiment tous les nano-automates, écrans HMI de marques diverses (Panasonic, Weintek, Mitsubishi, etc..), les centrales de mesures (Schneider, Siemens, Socomec, Enerdis, Elnet, etc..) et peut évidemment être utilisé (entre autres protocoles) pour les liaisons automates <> écrans HMI <> périphériques de mesure ou de positionnement.

2018-07-26-20h54m48.JPG
2018-11-22-09h55m50.JPG

Petite erreur : comme quasiment tous les nano-automates, le Raspberry dispose bien d'un watchdog matériel, simplement cette fonction (très pratique pour rebooter automatiquement un composant planté et difficilement accessible) est peu documentée et non activée par défaut.

2020-05-06-08h09m10.jpg

Question plantage, en 40 ans de pratique (..) et à part les premiers automates qui plantaient quand on les prenait en photo (à cause d'une EPROM placée derrière une vitre), je crois bien que le SEUL automate que j'ai vu rester planté bêtement, avec ses sorties activées, était un immonde I*O qui a mal terminé sa courte vie..


@ GeO

Oui, on peut mesurer la vitesse d'un arbre tournant avec une seule dent, je l'ai déjà fait (capteur en face de la vis de fixation d'un accouplement), et d'ailleurs certains petits automates dont je tairai le nom font ça très bien, sans aucune ligne de programmation : pour les vitesses élevées ils travaillent en compteur d'impulsions, et pour les vitesses faibles ils mesurent le temps entre 2 impulsions.

2014-03-22-16h56m27.jpg
2015-02-09-16h41m29.JPG

Le problème qu'on peut avoir avec une seule dent, hors le fait qu'on a du mal à mâcher, c'est pour mesurer la vitesse d'un arbre lent : par exemple sur une ancienne turbine Francis l'arbre tourne à 17 tr/min, soit 3.5 s par tour ou entre impulsions, c'est trop long pour bien réguler..

Sinon, purée, sur le chronogramme le groupe G1 démarre sec ! En 2 ou 3 secondes il passe de l'arrêt au couplage à 750 tr/min !!! ;-)

2021-11-26-08h24m10.jpg

Bonne journée !

dB-)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
didier Beaume, DBH Sarl 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol, RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs
Microcentrale avec une Kaplan DR 1600 l/s @ 4.80 m en entraînement direct @ 500 tr/min

Image
Site Web DBH Sarl.eu
ls32
Membre
Messages : 17
Inscription : 19 avr. 2021, 18:53
Localisation : en bas a gauche :-)

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par ls32 »

bonjour,

pour le calcul de la vitesse, ma methode ou celle de @toor ne passe pas par le programme "normale" mais par une routine calibre speciale dans l'automate qui permet justement d'avoir un temps fixe et precis.

en effet, j'ai vu quelques installation avec la lumiere qui clignote quand ca couple, c'est pas tres joli.

perso je ne fais jamais de PID pour la regulation, du "simple" que le client comprenne.
un seuil haut et un seuil bas, quand on est au dessus du seuil haut on ouvre et en dessous du seuil bas on ferme avec une tempo differente pour l'ouverture et la fermeture.
parfois je rajoute la tendance dans les cas "difficiles" avec de fortes variations de niveaux.
si la tendance est superieur a XXmm sur 1/2h alors j'envoi une impulsion d'ouverture et la meme chose en negatif pour la fermeture.
parfois j'ajoute aussi le blocage de la regulation du niveau avec la tendance, par exemple si le niveau est superieur au seuil haut mais que la tendance est negative, j'empeche l'ouverture et inversement pour le seuil bas.

je ne denigre absolument pas les automates, c'est juste que je connais tres bien les schneider, du TSX07/17/37/57/twido(pas terrible au passage avec tous les bugs)/zelio/M221/M340/M580 et quelques modification sur des 27 et 47 avec la "calculatrice" ...une horreur!

j'ai aussi vu quelques centrale (EDF ou particulier) avec la fameuse liaison a 75bauds en modbus, toute une histoire mais ca fonctionne toujours tres bien.

meme une centrale avec alternateur de 2500KW et sans synchro-coupleur, un couplage "a la russe", juste une grosse self en serie le temps que l'alternateur se "cale" sur le secteur et quelques secondes apres un contacteur qui court-circuite la self et ca couple super bien.
comme quoi a l'epoque on avait beaucoup d'idees !

pour une auto-consommation, je pense qu'un nano-automate est suffisant mais des qu'il faut coupler chez enedis, je pense que c'est un peu juste cote puissance de calcul et memoire.
perso dans la gestion des defauts par exemple, j'ai une pages avec tous les defauts possibles et pour chaque defauts j'ai le choix d'arreter ou non la centrale, de faire un arret "normale" (fermeture et decouplage a puissance inferieur a 0) ou immediat (decouplage et fermeture en meme temps) , rearmement automatique et au bout de combiens de temps.
ce permet de laisser l'utilisateur faire le choix mais je pense que c'est difficilement faisable sur un nano, non?

pour programmer un automate a distance par internet, passer obligatoirement par un VPN, ne surtout pas ouvrir le port ethernet de la box internet.
pour du schneider par exemple, je vois souvent le port modbus (502) ouvert sur la box du client, c'est grave car n'importe qui peut changer/effacer/modifier le programme en se connectant dessus.
quand on regarde sur la page "log" de sa box internet c'est extraordinaire le nombre de requettes de scanner de port venant de l'exterieur...

et sinon le matin, ta femme elle est heureuse avec tout ca sur la table ??? :faché2: :aille2: :lol:
Avatar de l’utilisateur
dB-)
Site Admin
Messages : 3897
Inscription : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par dB-) »

Bonsoir,

pour le calcul de la vitesse, ma methode ou celle de @toor ne passe pas par le programme "normale" mais par une routine calibre speciale dans l'automate qui permet justement d'avoir un temps fixe et precis.

A ma connaissance, sur n'importe quel automate (nano ou pas), la gestion des chronomètres ou fréquencemètres se fait par des interruptions, elle est donc (et heureusement !) indépendante du temps de boucle, ce que j'ai pu vérifier en pratique.

en effet, j'ai vu quelques installation avec la lumiere qui clignote quand ca couple, c'est pas tres joli.

Ben ça dépend de ce qu'on couple et de l'impédance du réseau, il y a toujours une baisse de tension à l'instant du couplage, plus ou moins prononcée.

perso je ne fais jamais de PID pour la regulation, du "simple" que le client comprenne.

Je n'ai aucun à priori, et j'utilise aussi bien des "seuils haut-bas", que des "seuils haut-bas + tendance montée-descente", que des "PID" (très simples) ou autres (parfois, même un PID peut ne pas convenir).

2021-11-26_222857.png
pour une auto-consommation, je pense qu'un nano-automate est suffisant mais des qu'il faut coupler chez enedis, je pense que c'est un peu juste cote puissance de calcul et memoire.

Ce serait plutôt le contraire, il est plus facile de réguler une turbine avec une génératrice de 200 kW couplée sur le secteur que de gérer une petite turbine Pelton, Turgo ou hélice de 3 kW en autonomie.. Mais heureusement, dans les deux cas, un nano automate suffit (aucune puissance de calcul nécessaire, ce n'est pas un décollage de fusée !)

perso dans la gestion des defauts par exemple, j'ai une pages avec tous les defauts possibles et pour chaque defauts j'ai le choix d'arreter ou non la centrale, de faire un arret "normale" (fermeture et decouplage a puissance inferieur a 0) ou immediat (decouplage et fermeture en meme temps) , rearmement automatique et au bout de combiens de temps.

Tout à fait ! Et c'est ce que font à ma connaissance tous les professionnels qui installent des régulations de turbines (moi compris !)

ce permet de laisser l'utilisateur faire le choix mais je pense que c'est difficilement faisable sur un nano, non?

Vous connaissez mal les nano-automates, et je vous invite à en essayer un ! C'est tout à fait possible, ci-dessous un exemple sur une installation avec un em4, visu sur HMI et accès distant VNC

2021-11-26_223655.png
pour programmer un automate a distance par internet, passer obligatoirement par un VPN, ne surtout pas ouvrir le port ethernet de la box internet.
pour du schneider par exemple, je vois souvent le port modbus (502) ouvert sur la box du client, c'est grave car n'importe qui peut changer/effacer/modifier le programme en se connectant dessus.

Oui et non, il y a 65 000 ports sur un modem (Livebox ou autre), et on choisit ceux qu'on veut, pas forcément ceux qui sont prédéfinis ! En plus les règles NAT permettent de renvoyer un port entrant sur un autre port interne, ça en fait des possibilités. Si un pirate essaie de scanner les ports, évidemment avec un "bot" (pas manuellement), la sur-activité est détectée par le firmware du modem, qui bloque l'accès (je ne sais plus quel paramètre c'est, mais j'ai ça sur un Netgear, c'est encore autre chose que le pare-feux).

Bon, imaginons, le bot est chanceux et trouve le port de l'équipement : mais il ne sait pas de quel équipement il s'agit (sauf s'il est allé fouiné dans la liste des équipements TCP connectés, auquel cas il doit connaître l'identifiant et le MDP de l'administrateur distant, choses qu'on ne laisse pas traîner en public ...). Donc il est un peu face à un mur, et s'il veut aller plus loin il faut qu'il lance des requêtes sur tous les types possibles d'équipements, ça fait quelques millions (en supposant que le programmeur ait le détail des dialogues avec chaque équipement). Le gars laisse tomber, et va plutôt chercher la box d'à coté, avec un nom d'utilisateur "admin" et un MDP "1234" ;-) ...

Je fais de l'accès à distance via VNC, du téléchargement et monitoring de logiciels via les logiciels constructeurs dédiés, j'utilise parfois via VPN si le client a implanté ça dans sa centrale (mais rarement) : une bonne configuration du modem, avec un identifiant et un MDP costauds (sans exagérer non plus), des règles NAT adaptées, suffisent.

quand on regarde sur la page "log" de sa box internet c'est extraordinaire le nombre de requettes de scanner de port venant de l'exterieur...

Tout à fait exact, une fois, sur mon propre site, j'ai laissé des ports ouverts et la box sans protection : quelques jours après, elle était piratée ! Perte de bande passante, apparemment grosse activité d'envoi de mails, changement et verrouillage des identifiants du compte administrateur, et quelques textes en Russe de ci de là ! Pas grave : Reset usine et réinstallation, cette fois avec une bonne protection.

et sinon le matin, ta femme elle est heureuse avec tout ca sur la table ??? :faché2: :aille2: :lol:

Ben mon épouse est décédée il y a 10 ans, donc je suis "tranquille" le matin... Vous pouviez pas savoir, sans rancune !

Bonne soirée

dB-)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
didier Beaume, DBH Sarl 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol, RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs
Microcentrale avec une Kaplan DR 1600 l/s @ 4.80 m en entraînement direct @ 500 tr/min

Image
Site Web DBH Sarl.eu
ls32
Membre
Messages : 17
Inscription : 19 avr. 2021, 18:53
Localisation : en bas a gauche :-)

Re: Régulation, régulateurs, automates, capteurs

Message par ls32 »

bonjour,
en effet je connais mal les nano automates, je ne savais pas qu'on pouvais faire autant de choses avec et merci d'eclairer ma lanterne.
je suis reste au zelio avec ces 120 lignes de ladder ... on va pas loin avec ca.
je vais aller regarder du cote des EM4, a priori ca a bien evoluer depuis quelques annees ...

pour l'ouverture des ports d'une box, seul les 1000 premiers ports ont une affectation specifique, au dessus c'est libre.
quand un scanner de ports trouve le port 502 ouvert, il y a de tres fortes chance qu'il y ai de la com modbus derriere.
tout comme le port 80, il y a de la chance qu'il y ai un serveur http...
j'utilise aussi VNC ou alors un VPN si la box le permet, c'est tres efficace et vraiment securise.

perso je n'aime pas mettre de mot de passe sur les automates, on l'oubli toujours, si on l'ecrit quelque part ... on ne retrouve jamais la feuille et si je viens a partir (changement de metier, de region, retraite, ....) ca oblige le prochain a refaire le programme completement.
quand je fais une supervision, j'installe systematiquement les logiciels de programmations sur l'ordinateur (meme quand ils sont payant mais chuuuuuut) au moins n'importe qui peut lire/modifier/changer le programme de l'automate ou de la supervision, c'est pour ca que je n'utilise que du materiel "industriel" que tout le monde connait dans le metier, le jour ou je ne suis pas la c'est possible de modifier l'automatisme, que ce soit par une petite ou grande societe.

je ne suis qu'un modeste artisan mais je suis passe par des grands groupes d'electricites industriels, c'est pour cela que je connais un peu le materiel et l'automatisme.
j'ai souvent vu des automatismes programme "avec les pieds" pour etre gentil.
par exemple utiliser un mot que l'on decremente pour faire une tempo alors qu'il y a des bloc temporisations, apres le programme deviens illisible quand il y en a beaucoup.
programmer un PID "a la main" en ladder alors qu'il y a aussi des blocs PID tout fait... ou meme des centrale qui s'arrete quand l'ordinateur de la supervision est HS.
j'ai meme eu un client (gestion de l'eau potable dans le public) qui m'a demande d'intervenir sur un tres gros automatisme car la societe qui leur a fait le programme les a envoyer ch..r, l'automatisme etait devenu trop compliquer pour eux et ils n'arrivaient plus a gerer les divers mises a jours/modifications/bugs... c'est quand meme un comble de faire ca.
enfin, maintenant ils sont content car ca fonctionne bien et moi je n'ai pas l'eau du robinet qui ressemble a du pastis car elle est pompee dans la riviere voisine :lol:

sinon je suis sincerement desole pour ta femme, en effet je ne savais pas et c'etait juste pour la blague.
perso si je lui fais ca, le soir je dors sur le paillasson direct. :nonon: :snif: :(

encore desole,
bonne journee.
Répondre