Chauffage

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : dB-), moulino51, MHEC

Répondre
Avatar de l’utilisateur
PERRET
Membre
Messages : 951
Inscription : 16 mars 2010, 17:12
Localisation : Picardie - Thiérache

Re: Kinétotherme Qué Za Quo

Message par PERRET »

Pour répondre à Didier Beaume,

Il n'était pas le seul a avoir une "grosse chaudière" pour chauffer son logement.
J'habite maintenant une grande maison, bien trop grande maison, pas encore centenaire, mais ça vient, l'énorme chaudière de chauffage central, au gaz naturel, récente, avait une puissance de 110 KW, deux circuits et départs chauffage en tubes 66/76, alimentation en gaz par une canalisation fer 33/42 !
Pas de risque de pertes de charge ! Vendue sur Ebay pour chauffer un hôtel à Paris !

Après isolation du plancher grenier, le calcul des déperditions, pièce par pièce, conduit à 29 KW de déperditions pour un delta t de 27 °C - quand même -.
Remplacé le monstre par une chaudière murale à condensation (40 KW), régulation en fonction de la température extérieure et installé des robinets thermostatiques sur les radiateurs (22).

Le relevé des consommations moyennes (sur 1 mois) conduit à une puissance moyenne nécessaire pour le mois de décembre 2010 (le plus froid depuis que j'y habite), de 13 KW.
En résumé, en relève de chaudière, nul besoin d'installer une forte puissance, seulement quelques kW pour une habitation "normale".
Et ne pas oublier une bonne isolation des combles.
Claude PERRET
Avatar de l’utilisateur
dB-)
Site Admin
Messages : 3939
Inscription : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Kinétotherme Qué Za Quo

Message par dB-) »

Bonjour,

le sujet part dans tous les sens, une vraie explosion !

J'écris encore 2 ou 3 remarques, et après je casse ce satané ordinateur qui me crée plein de retard dans mon travail !

(Manque de pot, j'ai quantité de PC car je récupère tous ceux qu'on me donne en panne, et je les répare !)
Réparation de PC à mes heures perdues !.JPG
Je vois que chacun s'active dans son coin pour améliorer les performances de son installation, et cela est plutôt réjouissant ! Les solutions diffèrent selon le contexte, et les métiers ou préférences.

- bypass sur le circulateur : oui, pourquoi pas, mais la plupart des circulateurs arrêtés laissent déjà passer l'eau, et l'efficacité d'un chauffage central est quand même très réduite en mode thermosiphon. Autre possibilité en cas de panne réseau : quelques poêles à bois, ou un petit groupe électrogène juste pour alimenter le brûleur et le circulateur.

- fonctionnement des PACs :
vous savez très bien qu'une PAC ne fonctionne pas en dessous de 0°
ou
une PAC fonctionne dans une plage de température entre 5 et 20 ° dans mon cas, avec mes 36°, c’est…NIET !!! Je vais à la cata
Là aussi je ne suis pas d'accord (décidément)

- mes propres PACs fournissent sans problème une eau à 55° même par -10°C (bon, le COP n'est alors pas de 5, et les compresseurs rouspètent)
Je demande beaucoup à mes PACs !.JPG
- j'ai aussi travaillé chez Trane sur des process industriels ou tertiaires pour faire tourner des PACs dans des conditions extrêmes, de -30° dans le Wisconsin à +45° dans les Emirats, je peux vous assurer que ça tourne, tout est affaire de dimensionnement, conception, optimisation de l'installation.

- éviter les échangeurs et les déperditions dans les tuyaux : il n'y a pas de pertes dans les échangeurs, ni dans les tuyaux qui sont dans le logement, il faut juste isoler les tuyaux qui passent dans les locaux froids.

- tout électrique : ou lalàà, on va faire hurler les écolos ! ne parlons bien sûr pas de tout électrique avec de l'électricité d'origine fossile. Si l'énergie est celle du moulin, alors on peut utiliser un Bouchotherme, ou un générateur électrique et des radiateurs électriques ou un réchauffeur d'eau, ou encore une Pac, à condition bien maîtriser les problèmes de courant de démarrage, que la Pac soit du type Inverteur (démarreur statique / variateur) ou pas : là il faut aller voir d'autres forum, le sujet est passionnel et sans limites !

- Chauffagistes :
Leur constat est sans appel, une PAC fonctionne dans une plage de température entre 5 et 20 °
Ah bon ! je ne savais pas cela, voir plus haut. C'est à mon avis faux, en plus votre local génératrice est à 36° tant que vous n'exploitez pas ces calories : donnez-moi carte blanche et je vous l'amène à -30° génératrice en fonctionnement ! Vous avez simplement une application spéciale, qui sort de la routine à laquelle sont habitués les chauffagistes. Il aurait fallu contacter une société spécialisée dans le thermique industriel, et le problème aurait été vite réglé, moyennant quelques billets. Ceci dit, votre solution avec 3 clims non réversibles est tout à fait pragmatique et fonctionnelle (elle est d'ailleurs bien la preuve qu'une clim peut démarrer par 36°) et présente sûrement un très bon rapport qualité/prix !

Bon, cette fois je passe le PC à l'enclume, et je n'interviens plus sur le forum avant une semaine !

dB-)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
didier Beaume, DBH Sarl 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol, RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs
Microcentrale avec une Kaplan DR 1600 l/s @ 4.80 m en entraînement direct @ 500 tr/min

Image
Site Web DBH Sarl.eu
Ticapix

Utilisations de la force hydraulique HORS électricité

Message par Ticapix »

De platbrood » Jeu Aoû 30, 2012 6:57 am

Bonjour,
A vous lire,certains de vos fonctionnaires n'apprécient pas les propriétaires des moulins ( CAPITAL ) et préfèrent jouer la carte avec ceux qui détiennent le monopole de l'énergie électrique.
Pour un projet en France avec droit d'eau d'un potentiel de 10 kw , quel est la législature, si on fournis de l'eau chaude à plusieurs demeures louées appartenant au propriétaire du domaine.
Au départ, on alimente une pompe à chaleur en ilôtage.
A T'ON LE DROIT DE VENDRE DE L'EAU CHAUDE ,si les canalisations restent dans la propriété privée.
C'est une façon de ne pas vendre à vif prix son électricité.
Bonne journée,
PF
platbrood


Réponse de Ticapix » Jeu Aoû 30, 2012 11:20 am

Bonjour,

A priori si on est en règle avec l'administration pour ce qui est l'exploitation du droit d'eau, on peut faire ce que l'on veut de cette électricité, la consommer, la vendre en obligation d'achat ou sur le marché.

Le plus important reste donc l'autorisation d'exploiter le droit d'eau peu importe que ce soit comme fondé en titre ou avec une autorisation, à partir du moment où l'on utilise la force hydraulique d'un cours d'eau, d'un lac, de la marée...il faut une autorisation ou disposer d'un titre => art 1 de la Loi de 1919.

Cela dit utiliser son droit d'eau pour faire de l'eau chaude via une PAC est une très bonne idée, car en cas de problème technique et arrêt de production d'une heure par exemple, cela pose beaucoup moins de problème qu'en cas de fourniture d'électricité en ilotage.

Une autre utilisation imaginé par un ancien "Gadzard" produire de l'hydrogène => réutilisation via une pile à combustible dans une voiture ou autre.
Ticapix

Re: Utilisations de la force hydraulique HORS électricité

Message par Ticapix »

Voici le lien vers le site de M Cunin : http://lebagh.monsite-orange.fr/

l'idée est séduisante dans le principe, reste à voir si la manipulation d'hydrogène ne pose pas quand même quelque risque " explosif "

Cdt

TG
platbrood
Membre
Messages : 172
Inscription : 10 mai 2011, 16:51

Re: Utilisations de la force hydraulique HORS électricité

Message par platbrood »

Bonjour à tous,
Ce forum est très utile pour les propriétaires des Moulins , la réponse de Ticapix a été probablement lue par l'intéressé.
Faire de l'énergie renouvelable en permettant de faire un retour sur investissement de 5 à 10 ans est possible aujourd'hui pour nos petits moulins ne dépassant pas 15 kw.
Il faut pour ça,donner la possibilité au propriétaire de réaliser un maximum lui même dans le montage avec parfois des artisans de proximité.
Voir les possibilités d'utiliser l'électricité à l'élaboration de produits où le chauffage est nécessaire ( eau ou air ).
Dans le projet en question ,Outre le chauffage des appartements , une production horticole sous serre est envisagée ( fleurs et légumes ) .
On ne veux pas vendre son électricité à 0,05€, c'est un choix.
On avance dans la réflexion.
PF
platbrood
Membre
Messages : 172
Inscription : 10 mai 2011, 16:51

Re: Utilisations de la force hydraulique HORS électricité

Message par platbrood »

Bonjour,
Depuis 8 jours, je teste la voiture électrique....
Recharge des batteries sur réseau de 15 A /220 V
De nuit, il me faut 1,4 € pour faire 100 km.
En respectant les vitesses et embouteillage dans les villes , la voiture recharge bien dans les descendes et freinages.
Au départ, elle affiche 130 km d'autonomie , je parcours 17 km dont la moitié en descende et je suis resté à 130 km en finale.
Trajet inverse , elle affiche 75 km
Kilométrage parcouru : 34 km.
Pour faire le même déplacement avec une 6 L/100 KM, il me faut 9 €.
Actuellement, il n'y a pas de taxe de roulage...
Seul inconvénient, l'investissement.....
PF
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
moulino51
Site Admin
Messages : 3642
Inscription : 11 févr. 2010, 09:45
Localisation : Région de Reims
Contact :

Véhicules électrique

Message par moulino51 »

Bonjour Fernand,

Toi aussi tu t’apprête a franchir le pas et devenir "électromobiliste"

Il ne te reste plus qu'a t'inscrire sur http://www.vehiculeselectriques.fr/index.php
et plus précisément suivre la section réservée aux triplettes : C-Zéro, iOns, i-miev
http://www.vehiculeselectriques.fr/psa- ... v-f60.html

J'y ai ouvert plusieurs posts sur la remise en état de ma Clio électrique.
(suite logique a ma production d'énergie verte sans CO 2)

Ton projet est sur une C-Zéro ?

Il y a eu récemment en France un gros déstockage de Citroën a 10900 € net (bonus écologique déduit), au lieu de 29500 € ( hors bonus) le prix est maintenant a 15900 € (bonus déduit) ça reste encore assez attractif.

Le Ve est certainement l'avenir de la mobilité (j'en suis convaincu) et c'est un autre monde, beaucoup d'électromobilistes sont autonomes, notamment en photo-voltaïque.

@ Didier : pourrait-tu diviser le sujet, vers un nouveau post "Véhicules électrique" ? Puisque maintenant HS ici !

"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"
platbrood
Membre
Messages : 172
Inscription : 10 mai 2011, 16:51

Re: Utilisations de la force hydraulique HORS électricité

Message par platbrood »

Bonjour Gérard,
Chez nous, on dit il faut battre le fer tant qu'il est chaud....
Avec les responsables politiques de la Commune ( Mairie ) , les Médias et les institutions financières...
La balle est dans notre camp . Quelles est la commune qui n'avait pas son moulin ??
On est loin d'avoir tout les problèmes que vous avez chez vous et pourtant , on fait partie de l'Europe.
Cherchez l'erreur.
PF
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
lacense

pompe a chaleur eau/eau

Message par lacense »

Je prévois l'installation d'une PAC pour chauffer le moulin que je vais racheter.
Plusieurs possibilités. Produire l'electricité et l'utiliser dans un plancher, mais pour cela, il faut que je restaure d'abord la partie hydraulique du moulin (turbine) ce que je ne voulais pas faire de suite.
Mon idée est d'utiliser une PAC eau/eau. Avez vous dejà fait. Quelle technique pour récupérer les calories de l'eau? Faut il privilégier le pompage de l'eau et envoi vers la pac (mais pb de turbidité les jours de pluie et plus généralement, en hiver) en installant le serpentin au fond de l'eau?
Vos conseils seront les bienvenus.

Merci,

Philippe
jacques 1215
Membre
Messages : 147
Inscription : 24 oct. 2011, 07:51

Re: pompe a chaleur eau/eau

Message par jacques 1215 »

Bonjour,

Vous avez là une très bonne idée, la pompe eau/eau est celle qui a le meilleur rendement, surtout si le delta de température est faible.
J'ai réalisé ce type d'installation en pompant de l'eau à 12°C(toute l'année) dans la nappe phréatique , et je demande à ma PAC, de l'eau à 35/38°.
Ainsi vous obtenez un coefficient de performance optimum. C'est le meilleur des cas, car vous avez une PAC relativement simple (par rapport à une PAC haute température beaucoup plus sophistiquée donc plus fragile)

Attention tout de même à la température de la rivière en hiver qui va flirter avec le zéro (sauf si vous êtes sur une résurgence à température sensiblement constante)

En mettant un serpentin dans l'eau, vous pourrez vous affranchir du filtre qui coute relativement cher. Privilégiez l'utilisation basse température comme plancher chauffant (ou plafond chauffant rayonnant).

Maintenant si vous avez une turbine, c'est encore bien mieux !!!!!!!!

Jacques
Répondre