Poissons, pêche

Ce forum est public et accessible en lecture même sans être inscrit, mais pour intervenir ou accéder aux pièces jointes il faut être inscrit.

Dans ce forum, vous pouvez demander des renseignements techniques ou administratifs, répondre aux questions posées, diffuser des informations relatives à la petite hydroélectricité.

Modérateurs : moulino51, MHEC

Répondre
Avatar du membre
SG.Hydro
Membre
Messages : 176
Enregistré le : 08 sept. 2010, 10:06

Re: le droit de pêche

Message par SG.Hydro »

On a eu pendant 3 ans des pécheurs qui venait sur notre terrain malgré les panneau, j'ai même une fois eu droit au "de toute façon votre acte de vente c'est un faux ça vous appartient pas !"
Le bouquet c'est quand il sont venu débroussailler nos vignes et mures en bords d'eau car ça "gênait la pèche".... depuis cameras de surveillance et haies d'aubépine doublé d'un bon barbelé...

Le droit de propriété en France après x années au Texas c'est toute une découverte...
Moulin de Bresilley (70140, Haute Saône, sur l'Ognon)
Chute brute: 1.40 m (selon IGN du 30 Avril 1944), chute réelle: 1.35 m, débit autorisé: 12.5 m3/s, module: 30 m3/s
Droit d'eau fondé en titre reconue par la DDT : 168 kW brut ... et tout reste à faire ...

CF21
Site Admin
Messages : 2787
Enregistré le : 04 juil. 2012, 15:20
Localisation : Bourgogne, Yonne, moulin Sully sur le Trinquelin

Re: le droit de pêche

Message par CF21 »

SG.Hydro a écrit :
07 févr. 2018, 22:31
Le bouquet c'est quand il sont venu débroussailler nos vignes et mures en bords d'eau car ça "gênait la pèche".... depuis cameras de surveillance et haies d'aubépine doublé d'un bon barbelé...
Le droit de propriété en France après x années au Texas c'est toute une découverte...
Oui, on a eu d'autres témoignages du même acabit. On va étudier cela. Une photo géolocalisée (ou avec des éléments identifiables), une photo de la plaque d'immatriculation si possible et un modèle standardisé de plainte (avec copie envoyée au préfet et à la fédération de pêche, demande expresse d'agir pour éviter l'engorgement des tribunaux) pourraient inciter les uns et les autres à revenir dans le droit chemin. On va déjà saisir le préfet sur un département (nos grands amis de l'Yonne...) pour vérifier la disposition à agir de l'administration sans passer par la pression judiciaire.

jacques 1215
Membre
Messages : 138
Enregistré le : 24 oct. 2011, 07:51

la pêche loisir

Message par jacques 1215 »

Bonjour à tous

Voila que l'on s'aperçoit que, tout comme les poissons, les petits oiseaux tendent à disparaitre de nos campagnes......

Cette affirmation semble tout à fait fondée, je le constate d'année en année, je ne vois plus les mésanges que je nourrissait l'hiver; il serait temps de réagir.

De même pour les poissons de nos rivières, nous devons agir rapidement ; pourquoi ne pas créer une association de défense du poisson d'eau douce

qui viserait à faire interdire la pêche loisir, dans le genre L 214 ?

Jacques1215

frevado
Membre
Messages : 114
Enregistré le : 27 nov. 2013, 11:03

Re: la pêche loisir

Message par frevado »


Jmax
Membre
Messages : 55
Enregistré le : 19 févr. 2018, 11:09
Localisation : Tarn et Garonne

Re: la pêche loisir

Message par Jmax »

Bonjour,
je suis pêcheur depuis ma plus tendre enfance et je cotoie ce milieu très fréquemment.

Honnêtement, l'ensemble des pêcheur et des associations de pêche font plus de bonnes choses que de mauvaises choses pour la faune piscicole. Entretien des rivières et des berges, création de frayères, respect des consignes de pêche, respect du poisson avec plus de 95% de nokill, alevinage et ré-empoissonnage, suppression quand c'est possible des espèces nuisibles, ... Bien entendu il y a des lachers de truites pour les ouvertures, des truites élevées pour ca et affamées 1 mois avant pour que "ca morde". C'est pour les viandards ca.

Le véritable ennemi du poisson est double :
- la sécheresse estivale causée par les pompages abusifs (merci à l'agriculture intensive, elle même issue du modèle capitaliste libéraliste sans vision environnementales des 60 dernières années)
- les pesticides, nitrates et autres hormones qui empoisonnent et asphyxient les cours d'eau, stérilisent les poissons et les privent de bon nombre de micro insectes eux même attaqués par ces polluants (idem abeilles).

1/ La pêche de loisir n'est pas responsable de 0.1% des problèmes piscicoles puisqu'il y a 100 ans tout allait très bien et qu'il y avait 20x plus de pêcheur et très peu en nokill. On se trompe d'ennemi.
2/ Les seuils de moulin ne sont pas non plus responsables des problèmes piscicoles pour les mêmes raisons : il y a 100ans il y avait des centaines de milliers de seuils et tout allait à merveille. Aujourd'hui on a divisé par 4 ou 5 le nombre de seuils et la situation est nettement aggravée. On se trompe d'ennemi ici aussi.
3/ Les véritables ennemis sont l'agriculture non raisonnée et derrière elle tout le modèle capitalistico-économique de la société et du monde en général. Mais ça, on préfère se le cacher et diviser les gens en les montant les uns contre les autres.
Site avec chute 3m pour module 2.4m3/s
Chambre d'eau maçonnée ouverte + turbine américaine (Singrun modèle 28 ?)

CF21
Site Admin
Messages : 2787
Enregistré le : 04 juil. 2012, 15:20
Localisation : Bourgogne, Yonne, moulin Sully sur le Trinquelin

Re: la pêche loisir

Message par CF21 »

Bonjour

Concernant la souffrance animale, c'est une question d'éthique personnelle. Il me paraît intéressant de rappeler que les riverains sont détenteurs du droit de pêche en non domanial (voir ce rappel du droit) et que, contrairement aux usages, les AAPPMA doivent faire des parcours avec des baux au lieu de réputer dans leur communication l'ensemble des rivières comme a priori accessible. Ce qui n'est pas respecté aujourd'hui (voir notre constat)

Par exemple, si un riverain a de la sympathie pour la Fondation Bardot et pense que sa propriété est un refuge, il est actuellement pénalisé dans tous les départements où les fédés de pêche se contentent de dire "le domaine piscicole comporte la rivière X" (au lieu de dire : "sur la rivière X, voici les seuls tronçons pêchables, n'allez pas ailleurs"). Un peu comme si les chasseurs encourageaient à venir tirer la bécasse dans votre jardin...

Donc, nous allons agir pour faire mieux respecter ce droit des riverains, qui est aussi le droit de désigner des tronçons de rivière où des citoyens ne veulent pas que le poisson soit emmerdé.

Cela dit, l'impact de la pêche de loisir est faible par rapport à la pêche professionnelle, et à d'autres impacts sur la chimie ou les habitats. Toutes les études convergent pour dire que l'occupation agricole et urbaine des sols reste le premier facteur de diminution de biodiversité, les poissons comme tout le reste, notamment les oiseaux et les insectes dont on parle beaucoup ces temps-ci.

Pour autant, la pêche n'a pas eu un impact nul au plan historique, et cumulé. Et elle n'est pas neutre. Trois exemples de recherche scientifique

- sur le Salzach, la pêche a modifié (davantage que les barrages) le peuplement dominant des poissons

- sur le Célé et le Viaur, la pêche modifie davantage la génétique des populations que les ouvrages

- sur la Sélune, les alevinages de saumon d'élevage altèrent les souches sauvages

On y verrait plus clair si la pêche, comme tous les autres usages, avait un programme scientifique d'évaluation de ses impacts. Mais cela, le CSP devenu Onema devenu AFB n'a jamais considéré que c'était nécessaire... Et le système hérité de Pétain où les fédés de pêche sont d'utilité publique a blindé un corporatisme d'Etat assez fermé.

Ma position personnelle : je comprends le pêcheur qui a envie de passer un bon moment au bord de l'eau (j'en fus jadis), je suis devenu plus sensible à la question de la souffrance animale évitable (je comprends que ce soit un débat de société), je suis pour une tolérance mutuelle des usages en cherchant à diminuer leurs impacts, je pense en revanche qu'il faut taper dans la fourmilière du "système pêche" (=l'institutionnel des fédés nationale et départementales) qui a connu des dérives, qui organise un certain racket des ventes de cartes et des subventions (voir cette pétition des assos de terrain qui s'en plaignent) et qui, dans le cas des ouvrages, a laissé des sectaires s'exprimer au nom des pêcheurs. Soutien bienvenu pour le dernier chantier, qui ne va pas être simple :D

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: la pêche loisir

Message par dB-) »

Bonjour,
je suis pêcheur depuis ma plus tendre enfance
Il n'est jamais trop tard pour changer ! ;)
l'ensemble des pêcheur et des associations de pêche font plus de bonnes choses que de mauvaises choses pour la faune piscicole
Avis personnel, ce n'est pas désintéressé, ils agissent essentiellement pour pouvoir pratiquer ce loisir : entretien des berges pour pouvoir y accéder sans accrocher les cannes à pêche, création de frayères (où est "dame nature" ?), "respect des consignes de pêche" heureusement !, etc...
respect du poisson avec plus de 95% de nokill
"nokill" , jolie expression, mais il s'agit juste de sortir des poissons de l'eau en les soulevant par un hameçon planté dans la gueule, après on décroche et on le remet dans l'eau en essayant de le reprendre ! Il n'y a là aucun "respect du poisson", mais un loisir, une distraction, un jeu cruel, complètement malsain, et que je ne comprends pas. Est-ce qu'au lieu de "nokill" on ne pourrait pas simplement "leur foutre la paix", et juste s'assoir au bord de l'eau, en se relaxant et en contemplant la nature ?
alevinage et ré-empoissonnage
Rendus nécessaires par la pêche ... Sans pêche (comme cela se fait dans certaines régions ou pays), les populations de poissons se rétablissent d'elles même.
Le véritable ennemi du poisson est ...
Il n'y a pas un ennemi et des gentils, il faut tout faire pour préserver la nature, entre autres arrêter de blesser ou tuer des animaux par jeu !
La pêche de loisir n'est pas responsable de 0.1% des problèmes piscicoles puisqu'il y a 100 ans tout allait très bien
Je vous laisse justifier ces chiffres, encore seraient-ils justes, la situation actuelle est catastrophique pour toutes les espèces animales, et il faut tout faire pour endiguer cette extinction !
Les seuils de moulin ne sont pas non plus responsables des problèmes piscicoles pour les mêmes raisons
J'en suis convaincu, mais je comprends qu'il faille aujourd'hui des mesures supplémentaires (PAP, dévalaison, grilles plus fines, etc ...) pour endiguer la baisse des populations piscicoles, de même que je comprendrais tout à fait que cet effort soit partagé, par exemple en arrêtant totalement la pêche, en encadrant beaucoup plus sévèrement les pratiques de l'agriculture intensive (essentiellement céréalière), etc ...
Les véritables ennemis sont l'agriculture non raisonnée et derrière elle ...
Il y a plusieurs raisons, certaines plus importantes que d'autres (pollution, changement climatique), et il est évident que certains secteurs comme l'agriculture intensive (qui est une fabrique de cimetières dont j'ai déjà parlé plusieurs fois, comme par exemple ici), l'industrie, le lobby de la pêche ... sont beaucoup plus difficile à faire bouger que d'autres ;)

Bonne journée

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

HELIX
Membre
Messages : 50
Enregistré le : 28 févr. 2011, 10:12
Localisation : 47

Re: la pêche loisir

Message par HELIX »

Bonjour,

La mondialisation,favorisant l'introduction d'espèces invasives et de maladies, est l'une des principales causes de perte de biodiversité.

La graphiose a fait quasiment disparaître nos ormes de nos paysages.
La chalarose du frène, nouvelle maladie est en train de faire de même avec nos frênes.

Pour les poissons de nos rivières, mêmes causes et mêmes effets.

Les silures et autres poissons invasifs ont bouleversé les équilibres écologiques de nos rivières.

Le parasité anguillicola crassus (parasite provenant du Japon) est en train de décimer les anguilles européennes.
Le poisson invasif "goujon asiatique" (nom scientifique: pseudorasbora parva) est en train de coloniser nos rivières en apportant avec lui une nouvelle maladie (sphaerotecum destruens) qui tue 70 à 90 % des autres poissons de nos rivières!

La continuité écologique , prônée par l'Agence Française de la Biodiversité ne fait qu'accélérer et amplifier le processus !....

Les scientifiques de l'Onema (les vrais) disent au contraire qu'il faut mettre des obstacles à l'arrivée des nouvelles espèces invasives.

Salutations.

Avatar du membre
dB-)
Site Admin
Messages : 3470
Enregistré le : 24 janv. 2010, 17:09
Localisation : Vosges
Contact :

Re: Poissons, pêche

Message par dB-) »

Bonjour,

réponse bien tardive : les hérons ne me gênent personnellement pas du tout et j'aime assez les contempler (quand j'y arrive, car ils sont plutôt sauvages !), d'ailleurs j'en vois de temps en temps un planté dans ma passe à poissons :D

Sinon, la suite de ce message de la revue de presse !

Je conçois qu'un poisson qui dévale une conduite forcée de 100 m de chute nette et passe par un injecteur de Pelton subisse un certain traumatisme , mais pour la grande majorité de "nos" petites installations de plaine exploitant des chutes de l'ordre de 5 m ou moins, le gradient de pression est de l'ordre de 0.5 bar, valeur à laquelle nous, "simples" humains vivant hors d'eau, résistons sans problèmes lors d'un plongeon. Les turbines sont aussi la plupart du temps des Francis, hélices ou Kaplan relativement lentes (de l'ordre de 1 à quelques tours par seconde) et avec un fort écartement des pales, j'imagine que les espèces les plus petites (moins d'une quinzaine de cm) passent sans dommages, les espèces les plus grandes étant bloquées par les grilles et passant par les dispositifs de dévalaison : est-ce que des études scientifiques récentes menées par des organismes indépendants confirment ou infirment cette impression ?

Bon W.E.

dB-)
d.Beaume, DBH Sarl, 33 les Chênes 88340 Le Val d'Ajol RCS Epinal Siren 510 554 835 capital 50 000 € APE 3511Z TVA FR82510554835
Ancienne filature, turbine Goulut et Borne 1600 l/s @ 5 m, 104CV, multiplicateur Comelor, alternateur CGEN
Etudes, vente et pose de turbines, rénovation, régulation, maintenance, vannes, grilles, dégrilleurs

Image
Site Web DBH Sarl.eu

Avatar du membre
Papy_brico
Membre
Messages : 10
Enregistré le : 18 sept. 2019, 17:43
Localisation : Belgique

Re: Poissons, pêche

Message par Papy_brico »

Bonjour à tous,

Exceptionnellement un peu de temps libre …confiné en France dans l’attente de l’ouverture de la frontière.

je souhaiterais me documenter sur les passes pour dévalaison à implanter sur ou bord d’une grille ...
travaux à programmer cet été qui s'annonce bien sec.

Objectifs :
- perte d’eau minimum, poissons dans un toboggan dans un tuyau PVC de 200 mm long. 4 m qui arrive à coté du diffuseur de ma Francis V en chambre d’eau
- pouvoir travailler avec un niveau amont variant de 450mm
- ne "jamais" bloquer le dégrilleur si le passage se bouche avec des branches ..

Ce sujet serait plutôt traité avec les grilles ou avec les poissons ?


Deviation sur la grille pour montrer un peu le contexte

Voir sur la photo la chaine utilisée, je suis assez satisfait, feuilles et branches ok , mais à refaire les roues seraient d'un diamètre plus grand et plus dégagées entre les dents voir flèche .
Roue.JPG
En hydro la grille/dégrilleur est toujours un point à bien soigner car c'est l'endroit "de tous les imprévus". :mrgreen:
Grille2.JPG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Il y a la technique d'un côté et le commercial de l'autre ..............comme dirait dB-)
Trop de commercial met parfois la technique en porte à faux :twisted:

Répondre